Dans l’ordre habituel, on retrouve Mylène Proulx, directrice générale du CNDA, Maxime Charland, artiste en résidence, Isadora Bolduc, copropriétaire de l’école Ovation danse, et Élodie Mongrain, coordonnatrice des camps linguistiques.

Nouveautés au CNDA

NICOLET — Si le mois d’avril est signe de renouveau, le Collège Notre-Dame-de-l’Assomption respirait définitivement le printemps, mardi, avec l’annonce de quatre nouveautés.

D’abord, cet été, l’institution privée va offrir des camps d’immersion linguistique. La saison débute avec un camp d’immersion en langue anglaise offert sur une période de trois semaines, du 7 au 27 juillet. Les participants, âgés entre 10 et 17 ans, seront logés à la résidence du CNDA. Pour les jeunes de la région qui aimeraient parfaire leur maîtrise de langue anglaise tout en s’amusant, il est également possible de s’inscrire au programme sans hébergement.

Par la suite, du 28 juillet au 18 août, le CNDA offrira un camp d’immersion en langue française. Ce programme de francisation permettra notamment aux élèves internationaux, non francophones, qui fréquenteront le Collège à l’automne, de se familiariser avec la langue avant de commencer l’année scolaire.

«Des jeunes de l’Allemagne, du Mexique, de la France et de la Chine ont manifesté leur intérêt pour les camps linguistiques du CNDA», a fait savoir la coordonnatrice, Élodie Mongrain.

Ce programme estival est une chance unique de vivre une immersion linguistique et culturelle au Québec. Au programme, des cours de langue dans un groupe adapté au niveau des jeunes, des ateliers de conversation, des ateliers culturels, des activités extérieures et des visites dans les grandes villes québécoises.

«Certains après-midis ainsi qu’en soirée, l’équipe d’animation fera vivre des activités socioculturelles variées aux participants pour qu’ils s’amusent et tissent des liens entre eux. À la fin du programme, les participants recevront un certificat attestant de leur participation», explique-t-elle.

D’ailleurs, pour connaître les tarifs ou obtenir plus d’information, on peut la contacter par courriel à emongrain@educnda.com. Il est également possible de s’inscrire en ligne sur le site web du CNDA.

«On s’éclate au CNDA!»

Dès l’automne prochain, une nouvelle grille-horaire sera mise en place afin de permettre aux élèves de la première à la cinquième secondaire de participer à différentes activités de développement personnel à la fin de leur journée d’école, de 14 h 30 à 15 h 30. Une formule rendue possible par des pauses plus courtes et une période du dîner réduite afin de conserver les quatre cours de 75 minutes dans la journée.

Les élèves pourront profiter de cette période pour participer à des activités socioculturelles ou sportives. Ils pourront aussi profiter de cette période pour faire leurs devoirs, rencontrer un enseignant pour obtenir de l’aide à la réussite, participer à des cours de yoga, faire de la robotique, prendre des cours de photographie et bien d’autres possibilités, «mais toujours de façon bien encadrée», précise la directrice générale, Mylène Proulx. Les élèves pourront modifier leur horaire à tous les changements d’étapes.

Athlétisme et danse

Avec cette nouvelle grille-horaire, les élèves ont maintenant la possibilité de s’inscrire aux nouveaux programmes Études Athlétisme ou Études Danse, offerts à l’année, à raison de trois à six fois par cycle de neuf jours.

Dans le premier cas, les jeunes pourront développer des habiletés dans les différentes épreuves liées à l’athlétisme telles que les courses, les sauts, les lancers et le cross-country. Ils seront invités à participer à différentes compétitions au cours de l’année.

Déjà, l’an dernier, une période supplémentaire d’éducation physique avait été ajoutée à la grille horaire de tous les élèves de première secondaire. Or, la direction a décidé de faire de même cette année pour les élèves de deuxième secondaire inscrits au programme régulier +.

Dans le cas du programme Études Danse, il s’agit d’un résultat naturel à la présence de l’école Ovation danse au sein du CNDA. L’une des copropriétaires, Isadora Bolduc, sera en charge des cours de ce nouveau programme qui permettra de développer différents styles de danse, mais aussi d’adopter un mode de vie sain et actif. Les jeunes auront également la possibilité de participer au spectacle de fin d’année d’Ovation Danse.

Artiste en résidence

Finalement, Maxime Charland deviendra le premier artiste en résidence de l’école. Le créateur de nombreuses fresques dans la région dispose maintenant d’un atelier à l’intérieur des murs de l’établissement et dès le printemps, il dispensera des cours et des ateliers aux jeunes. Évidemment, l’artiste nicolétain contribuera aussi au nouveau programme On s’éclate du CNDA en proposant un cours d’initiation à l’art de rue en septembre 2019. «C’est le fun d’avoir cette relation-là avec le Collège», a-t-il conclu.