Jean-Francois Aubin, Jean-Denis Girard, Mylène Cloutier et Caroline Guay étaient tous heureux d'inaugurer le nouveau service de location de vélo du centre-ville de Trois-Rivières.

Nouveau service de location de vélos

Il sera désormais possible pour les citoyens de Trois-Rivières et les touristes venus visiter la ville de louer des vélos pour se déplacer. Un projet-pilote, initié par l'entreprise d'économie sociale Vélos de quartiers, mettra en effet une douzaine de vélos neufs à la disposition de la population.
Jusqu'au 27 août, le service de location de vélos du centre-ville offrira une option en matière de transport à la communauté trifluvienne. Ainsi, du mercredi au dimanche, les gens pourront se rendre au point de location, situé au 500, rue du Fleuve (le pavillon de services du parc portuaire). Il en coûtera 5 $ pour une location de moins de deux heures, ou 10 $ pour une location de plus de deux heures (jusqu'à un maximum de huit heures). Notons que le service sera en activité de 11 h à 20 h. 
Avec chaque location, les cyclistes recevront un casque et un cadenas. Ainsi équipés, ils pourront découvrir différents trajets thématiques suggérés par le service, comme la route des Arts et la route des Parcs. Les utilisateurs pourront aussi emprunter la navette fluviale pour aller faire une promenade du côté de Bécancour. Si en cours de route des bris mineurs devaient survenir, les cyclistes pourront se diriger vers un atelier de dépannage à faibles coûts. Ceux qui utiliseront leur propre vélo pourront également passer par l'atelier. 
Caroline Guay, coordonnatrice des Vélos de quartiers, ne cachait pas son enthousiasme face à l'aboutissement du projet. «Les Vélos de quartiers sont en plein développement, et veulent offrir de nouveaux services aux citoyens. L'organisme veut se déployer encore davantage dans tout ce qui est transport actif», explique-t-elle. «En tant qu'entreprise d'économie sociale, nous favorisons les valeurs d'équité, de justice, et le fait de redonner un peu plus à la population en situation de vulnérabilité», ajoute Mme Guay.
Conscient que le transport représente un enjeu pour de nombreux citoyens, le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, était heureux que ceux-ci puissent profiter de ce nouveau service. «Les gens de la région qui n'ont pas accès à un vélo vont pouvoir en louer un de façon régulière et abordable. Les touristes qui viennent visiter la région vont pouvoir le faire avec un vélo. Ils pourront visiter la rive sud, les premiers quartiers, l'île Saint-Quentin, l'Amphithéâtre, arpenter les pistes cyclables, monter au nord de la ville, etc. C'est vraiment une belle initiative», a-t-il souligné.  
L'aspect touristique du service a par ailleurs semblé important pour les acteurs régionaux. «Non seulement le projet s'est concrétisé, mais il s'est concrétisé rapidement. Nous sommes contents, puisque le tourisme est aussi l'un de nos mandats chez IDE. C'est un bel ajout touristique», a commenté Mylène Cloutier, commissaire industrielle chez Innovation et Développement économique Trois-Rivières. De son côté, Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières, considère que le service est une avancée importante pour la ville. «C'est un pas important, et même majeur. À mon avis, il faut développer et élargir ce service, que l'on retrouve déjà dans d'autres villes. Le vélo devient de plus en plus un moyen agréable de visiter les villes. Je pense aussi que ce n'est que l'amorce d'un projet qui va devenir beaucoup plus grand», a-t-il remarqué. 
De l'avis de Pierre Michel Auger, député de Champlain, le service de location de vélos est d'ailleurs promis à un bel avenir. «C'est une première année, et je suis convaincu que d'autres années suivront. Avec Caroline et Vélos de quartiers, nous sommes toujours en étroite collaboration. Nous ne pouvons qu'être satisfaits de l'annonce et je suis sûr que la population saura en profiter. Je suis aussi convaincu que l'année prochaine, il y aura plus que 12 vélos», a-t-il conclu.