La directrice de la santé publique et de la responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ, Dre Marie-Josée Godi, en compagnie du coordonnateur de TRAS, Benoît Magny, du vice-président du conseil des commissaires de la CS du Chemin-du-Roy, Patrick Charlebois, et de la conseillère municipale Valérie Renaud-Martin.

Nouveau partenariat pour l’éducation des enfants

Trois-Rivières — Le développement des enfants, la réussite éducative et la promotion des saines habitudes de vie sont l’affaire de toute une communauté à Trois-Rivières. C’est d’ailleurs dans cet esprit et avec la volonté de mener à bien ces missions que l’organisme Trois-Rivières en Action et en Santé (TRAS) a annoncé jeudi un accord de coopération avec trois intervenants majeurs.

L’organisme TRAS officialise pour deux ans son association avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec, la Ville de Trois-Rivières ainsi que la Commission scolaire (CS) du Chemin-du-Roy.

«Depuis plus de 10 ans, nous sommes une soixantaine de partenaires qui travaillent ensemble pour la réussite éducative, les saines habitudes de vie et le développement global des enfants de 0 à 5 ans. Ce qu’on vient faire aujourd’hui, c’est confirmer l’entente que nous avions avec la Ville, le CIUSSS et la CS. Ces trois partenaires nous prêtent des ressources autant humaines, si nous avons besoin de formation, que des bureaux ou du matériel», explique Benoît Magny, coordonnateur de TRAS.

Ce partenariat se traduit aussi en un échange d’expertise. Des cadres du CIUSSS, de la Ville de Trois-Rivières et de la CS siégeront sur le conseil d’administration de TRAS. Cela permettra à l’organisme de fonctionner plus efficacement et d’assurer une plus grande collaboration pour le bien-être des enfants de Trois-Rivières.

«Notre regroupement est financé jusqu’en 2020. Nous ne voulons pas d’argent, ce qu’on veut de ces partenaires, c’est un soutien matériel et professionnel pour qu’on puisse continuer de mener nos actions à faible coût», précise Benoît Magny.

TRAS mène des actions auprès des écoles, des parcs et des centres de la petite enfance de Trois-Rivières. En tout, près de 4000 enfants et de nombreux parents bénéficient de ces actions mises de l’avant par TRAS.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy juge essentielle la mission de TRAS. Le vice-président du conseil des commissaires, Patrick Charlebois, était d’ailleurs sur place pour cette annonce de partenariat. Également marathonien d’expérience qui a notamment participé l’an dernier au World marathon challenge qui consistait à courir sept marathons en sept jours sur autant de continents, il estime qu’il y a un immense travail à faire dans les écoles pour promouvoir les saines habitudes de vie et l’activité physique. Or, il croit que cette entente de collaboration va permettre une meilleure éducation de la jeunesse. «Je souhaite de tout cœur qu’on change le monde un enfant à la fois», soutient-il.

La directrice de la santé publique et de la responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ, Dre Marie-Josée Godi, ajoute que les réseaux respectifs des nouveaux partenaires seront mobilisés «en faveur du développement des tout-petits, de la réussite éducative des jeunes et de l’adoption des saines habitudes de vie».

De son côté, la conseillère du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, croit bien que ce partenariat permettra à TRAS d’aller encore plus loin dans ses interventions auprès de la jeunesse.