Alain Poitras, nouveau directeur général de la Maison Carignan.

Nouveau DG à la Maison Carignan

La Maison Carignan célébrera en avril ses 25 ans avec, à sa tête, un nouveau directeur général en la personne d'Alain Poitras.
Yvon Carignan
Détenteur de trois diplômes universitaires en intervention sociale, toxicomanie et psychologie, ce dernier oeuvre au centre de désintoxication depuis 22 ans. Il a commencé au sein de l'organisme comme intervenant pour ensuite devenir agent de liaison, poste qu'il occupe d'ailleurs depuis les dix dernières années. Son engagement, son dévouement et son professionnalisme ont d'ailleurs guidé le conseil d'administration dans le choix de ce nouveau directeur général.
«J'entends poursuivre l'oeuvre d'Yvon Carignan avec la même énergie. Les activités et les services offerts vont se poursuivre comme à l'habitude avec pour seule différence que nous engageons de plus en plus des employés ayant une formation universitaire pour améliorer la qualité de l'intervention», a-t-il déclaré.
M. Poitras entend par ailleurs continuer son travail d'agent de liaison mais uniquement à Trois-Rivières. Une criminologue vient justement d'être embauchée pour assumer cette tâche ailleurs au Québec.
Sa nomination entraîne par le fait même certaines interrogations quant au départ du fondateur du centre, Yvon Carignan. Rejoint vendredi après-midi, ce dernier a refusé de faire des commentaires à ce sujet, du moins pour l'instant. Il affirme toutefois que l'organisme demeure ancré dans son âme. Le conseil d'administration a également réservé ses commentaires.
Rappelons que la Maison Carignan a été fondée en 1989 par Yvon Carignan, lui-même un ex-toxicomane. Le centre a entrepris ses activités sur la rue Bellerive à Cap-de-la-Madeleine pour ensuite déménager à Champlain où l'achalandage a bondi. En 1995, la Maison Carignan s'est finalement installée dans ses nouveaux locaux sur le boulevard Parent à Trois-Rivières où elle est toujours installée.
Elle offre divers programmes pour venir en aide aux toxicomanes et alcooliques hommes et femmes.
Le centre peut accueillir plus de 120 personnes provenant des quatre coins de la province.