Le président du conseil d’administration, Paul Naud, et la directrice générale de la Coopérative ETC, Kate Parent, étaient contents de présenter la nouvelle boutique sur la rue St-Louis.

Nouveau départ pour la Coopérative ETC

La Tuque — La Coopérative de solidarité ETC (école, travail, communauté), qui célèbre ses 10 ans d’existence cette année, a inauguré en grand ses nouveaux locaux au centre-ville de La Tuque, vendredi. L’organisme a investi près de 200 000 $ pour rendre le projet possible.

Désormais propriétaire des anciens locaux de la quincaillerie J.E. Tremblay sur la rue St-Louis, la Coop ETC pourra continuer d’opérer dans un espace mieux adapté et même mettre de nouveaux projets en place. «On s’est fait un beau cadeau pour nos 10 ans», a lancé Kate Parent, directrice générale de la Coopérative de solidarité ETC.

«Des moments difficiles, nous en avons eu plusieurs. Aujourd’hui, nous avons atteint une vitesse de croisière et pouvons envisager de nombreux projets grâce à la volonté et à la détermination de gens qui ont cru et continuent de croire en nous», a-t-elle ajouté.

On estime que ces nouveaux locaux vont changer radicalement les méthodes de travail. Au cours des dernières années, la Coopérative avait quatre entrepôts à la grandeur du territoire.

«Le fait de déménager toutes les installations et les activités au même endroit va faire en sorte qu’on va sauver énormément de temps de manutention, etc. On va pouvoir se consacrer davantage aux ateliers de stages et à la mission de la coopérative», insiste Mme Parent.

«Le fait d’avoir de l’espace d’entreposage va nous permettre d’avoir une plus grande diversité d’articles. C’est un bon avantage aussi au niveau de l’environnement», ajoute-t-elle.

On pense également que le fait d’être situé directement au centre-ville aura un impact sur la clientèle.

«On peut dire qu’on a une vraie boutique maintenant. Les gens vont avoir du choix. […] Éventuellement, on a de nouveaux projets. Désormais, on peut commencer à recevoir des matériaux comme des fenêtres, des portes, des lavabos… Avant, on n’avait pas l’espace», note Kate Parent.

Cette dernière n’a pas manqué de souligner les partenaires du projet, mais également les bénévoles qui se sont investis dans le projet.

«Des bénévoles nous en avons de tous les milieux. Certains sont référés par les organismes ou les écoles et viennent à la coopérative pour développer leurs compétences et intégrer le marché du travail. D’autres veulent simplement contribuer à une organisation qui a des répercussions sociales, économiques et environnementales importantes pour le milieu. […] Parmi les 85 bénévoles actuels, ce sont 17 bénévoles qui ont contribué directement au projet pour plus de 2500 heures depuis le 10 janvier», a indiqué la directrice générale.

Fondée en 2009, la Coopérative de solidarité ETC est un centre de mise en valeur des ressources humaines. Son principal objectif est d’instaurer des ateliers de formation afin de favoriser l’intégration au marché du travail et de permettre aux personnes en cheminement d’acquérir, dans un contexte réel, certaines compétences personnelles et professionnelles.

Pour y arriver, la Coop ETC met en place des ateliers en lien avec la récupération et la revalorisation d’articles usagés. En plus de leur vocation sociale et éducative, les ateliers contribuent à améliorer l’environnement et à réduire les coûts liés à la gestion des matières résiduelles.