Le Service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour pourra maintenant effectuer des manoeuvres en eaux vives et sur la glace.

Nouveau bateau de sauvetage à Bécancour

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour vient d’acquérir une toute nouvelle embarcation spécialisée lui permettant de bonifier son équipement de sauvetage nautique.

De plus en plus sollicité pour ce genre d’intervention et devant renouveler sa flotte de bateau, le Service a opté pour cette embarcation brevetée et approuvée par Transport Canada, ce qui lui permet d’effectuer des sauvetages douze mois par année et ce, sur tous les types d’eau. 

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour pourra donc maintenant effectuer des manoeuvres en eaux vives et sur la glace. La légèreté de cette embarcation permet aux sauveteurs de se promener aisément et rapidement sur les glaces lors d’interventions. Conçue dans un matériel extrêmement résistant, cette chaloupe permet à quatre sauveteurs et une victime d’y prendre place en toute sécurité.

Son insubmersibilité et sa solidité en font une acquisition unique, selon la Ville. Outre Sorel, Bécancour est l’une des seules municipalités à proximité à avoir ce type d’équipement.

«Récemment touché par les inondations et devant faire de plus en plus de sauvetages nautiques sur les rivières ou sur le fleuve, notre Service de sécurité incendie devait se prémunir de ce type de bateau», a commenté le maire Jean-Guy Dubois.

«Notre rapidité d’intervention est améliorée et surtout, cela nous permet de nous aventurer dans des eaux contenant de la glace. Les glaces peuvent percer les zodiacs régulièrement utilisés pour les interventions des secouristes et causer des dommages irréversibles. La solidité de la coque est un enjeu important qui a justifié notre achat», renchérit le premier magistrat, qui parle d’un coût environnant les 40 000 dollars.

Depuis 2013, le Service de sécurité incendie a effectué de quatre à cinq sorties par année en moyenne pour des sauvetages nautiques, incluant les sorties dans le cadre d’inondations. En 2018, le Service en est déjà à trois.