Une nouvelle méthode d’illumination des jardins du Sanctuaire offrira une expérience différente des lieux.

Noël en lumière: le Sanctuaire donne 800 laissez-passer

Trois-Rivières — Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap a fait don de 800 laissez-passer, cette année, à des organismes communautaires qui viennent en aide aux personnes défavorisées pour son festival du temps des Fêtes Noël en lumière.

Ce geste, indique le Sanctuaire, vise à demeurer près de la communauté. On organise aussi une collecte populaire de cadeaux pour enfants et adultes en situation de pauvreté qui seront remis à l’organisme le Bon citoyen. 

Le Sanctuaire a terminé avec un succès inespéré, le 1er décembre, la prévente de ses laissez-passer pour Noël en lumière.

L’objectif était de 1000 billets, or 1800 ont finalement été vendus au coût de 10 $ chacun.

Rappelons que la vente des laissez-passer se poursuit au coût de 15 $ (5 $ pour une seule journée). On peut se les procurer soit sur le réseau Ovation ou au Sanctuaire même.

Le laissez-passer permet d’assister à une vingtaine de concerts et l’accès est gratuit pour les moins de 14 ans. Il donne aussi accès aux jardins illuminés, au réveillon du jour de l’An, aux feux d’artifice et à l’exposition des modèles réduits.

Rappelons que le système d’éclairage des jardins a été confié, cette année, à Noctura, une entreprise qui donnera un tout nouvel aspect à ce lieu déjà féérique.

Ce week-end, alors que s’amorce le fameux festival Noël en lumière, le Sanctuaire présentera le spectacle Mario Pelchat et les prêtres.

Les billets pour cet événement sont toutefois tous vendus depuis trois semaines, indique la porte-parole du Sanctuaire, Yvana Labouba.

Dès 16 h s’ouvrira le Marché de Noël qui regroupera une trentaine d’exposants à la Basilique, dont une douzaine à l’extérieur.

Pour ce qui est de la collecte de cadeaux de Noël, on demande de les déposer au centre de service du Sanctuaire, près de l’exposition des miniatures. 

Les présents seront triés et emballés avant d’être distribués à des familles moins favorisées.