La 17e édition de Noël en lumière est en branle au Sanctuaire Notre-Damde-du-Cap.

Noël en lumière: c’est parti pour la 17e édition

Trois-Rivières — C’est sous un ciel glacial qu’a été donné le coup d’envoi du festival Noël en lumière au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, samedi soir, avec la prestation de l’Ensemble musical du 62e Régiment d’artillerie de campagne de Shawinigan, une fanfare d’une vingtaine de musiciens revisitant un répertoire de Noël.

On ne se plaignait cependant pas du froid du côté des organisateurs, la pluie ayant un peu tempéré la fête il y a deux semaines, lors du Marché de Noël. La table est donc mise pour les festivités qui s’échelonneront jusqu’au 5 janvier.

Outre les activités extérieures pour toute la famille, qui se tiennent quotidiennement, on annonce le spectacle d’Étienne Drapeau, le 27 décembre, celui des Lost Fingers, le 28 décembre et un concours de sucre à la crème, le même après-midi, sous la présidence de Sœur Angèle. Cette dernière ayant promis la confection d’une recette secrète pour l’occasion...

Tandis que le Sanctuaire poursuit son virage grand public, amorcé il y a quelques années, on a aussi pensé aux plus petits. La Ligue des Héros se produira ainsi le 29 décembre en après-midi. Les activités sont gratuites pour cette journée.

Sur le plan spirituel, des célébrations quotidiennes sont au programme. La traditionnelle messe de minuit sera célébrée, comme le veut la coutume, sur les coups de minuit, dans la nuit du 24 au 25. On pourra notamment y entendre les Petits chanteurs de la Maîtrise du Cap.

Les Jardins illuminés, l’îlot de chaleur, le village de Noël, des concerts d’orgue et des projections de films de Noël complètent ce tableau bien garni.

La clôture des activités, le 5 janvier, marquera par ailleurs le lancement du 300e anniversaire du Petit Sancturaire, première chapelle ayant été érigée sur le site, en 1720. 

On en est encore à planifier les différentes activités à caractère historique qui jalonneront la prochaine année, indique Marc-André Pelletier, coordonnateur aux communications et événements au Sanctuaire. «On dépoussière nos archives en ce moment pour voir ce qu’on pourrait faire ressortir, et on découvre beaucoup de choses», confie-t-il. 

Le passeport donnant accès à l’ensemble des événements des deux prochaines semaines est toujours en vente au coût de 30 $. On peut également se procurer un billet journalier au prix de 5 $. Les billets pour les spectacles sont vendus à la porte au coût de 20 $ chacun.

Des billets pour la veillée du Jour de l’An, au coût de 30 $, comprenant souper et spectacle, sont également disponibles à la réception du Sanctuaire.