Les élèves Sandrine Pratte et Ema-Rose Lemay, le maire de Saint-Étienne, Robert Landry, la directrice de l’école Ami-Joie-et-des-Grès, Isabelle Héon, et la représentante du Noël du pauvre, Mariette Gervais, étaient réunis vendredi matin lors de l’annonce de ce projet.

Noël du pauvre: partage de lumière à Saint-Étienne-des-Grès

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS — Question de mettre un peu de lumière dans les foyers défavorisés de Saint-Étienne-des-Grès, la Municipalité de Saint-Étienne et l’école primaire Ami-Joie-et-des-Grès s’associent dans un projet de vente d’ampoules de Noël dont les profits seront versés au comité local du Noël du pauvre.

La vente des ampoules se fera dans les commerces de la localité. Pour chaque ampoule de carton vendue, une lumière scintillera dans un sapin de Noël aménagé sur le terrain du centre de services de la Caisse Desjardins de l’ouest de la Mauricie, en plein coeur du village. L’objectif est de vendre 1000 ampoules pour récolter 2000 $.

Selon le maire, Robert Landry, le propriétaire de la Sapinière de la Mauricie voulait depuis quelques années instaurer l’éclairage d’un sapin de Noël au profit d’un organisme de bienfaisance. L’idée de Michel Paquette a fait son chemin. Il a remis un sapin au conseil qui a créé une alliance avec l’école primaire.

«C’est un projet tellement rassembleur. En très peu de temps, des gens ont embarqué», raconte M. Landry, en faisant référence aux entreprises Bélitec et Canadian Tire qui ont grossi les rangs des partenaires ainsi qu’aux commerçants.

Les citoyens pourront acheter une ampoule de carton qui sera disposée sur des sapins affichés dans les commerces locaux. Douze élèves de l’école primaire ont peint les sapins dans ce projet qui favorise l’entraide et la générosité, selon Isabelle Héon.

«Les élèves sont conscients que des enfants sont moins fortunés. C’est un projet qui nous touche beaucoup. C’est un engouement intéressant», mentionne la directrice de l’école primaire.

Représentante de l’organisation locale du Noël du pauvre, Mariette Gervais salue cette initiative teintée de solidarité et de générosité.

«On est venu en aide l’année dernière à 26 familles et personnes seules. Tout l’argent sert à acheter des certificats-cadeaux dans les commerces de Saint-Étienne. Et on fait des paniers de Noël.»

Les ampoules du sapin de Saint-Étienne seront allumées le 1er ainsi que le 7 décembre, jour du téléthon du Noël du pauvre.