Le directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Doire.
Le directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Doire.

Niveau des cours d'eau: «une des meilleures années»

TROIS-RIVIÈRES — «C’est une des meilleures années que j’ai connues. Ça fait du bien de voir une année comme celle-là, comparativement à 2017 ou 2019. Mais on va continuer de surveiller.»

Directeur régional de la Sécurité civile depuis 2012, Sébastien Doire est heureux de constater que le printemps de 2020 se déroule bien concernant le niveau des cours d’eau. Le niveau du fleuve Saint-Laurent est légèrement sous la barre des deux mètres, personne n’a été évacué en raison d’une inondation et les mouvements de sol sont peu nombreux.

La région a reçu de bonnes quantités de pluie au cours des dernières heures, mais la présence d’un couvert de neige dans le nord de la Mauricie absorbera une partie de cette eau. La fonte fera couler toute cette eau vers les cours d’eau. Toutefois, les températures encore assez fraîches durant la nuit ralentissent le processus.

«Il reste encore beaucoup de neige dans le secteur de La Tuque et il y a de la glace dans les bassins versants. Aujourd’hui (vendredi) et en fin de semaine, on reste de garde pour voir s’il y aura des embâcles. On n’a pas de secteur problématique», raconte M. Doire.

La situation semble maîtrisée pour l’instant, mais la période des inondations n’est pas terminée. La gestion des Grands Lacs fait partie de l’équation.

«Il y a des lacs là-bas qui ont atteint des seuils jamais vus. Le pic devrait être atteint à la fin du mois de mai. On surveille ça jusqu’à la fin du mois de mai», analyse M. Doire, en rappelant toutefois que les vannes de déviation ont été ouvertes durant l’automne et l’hiver derniers afin de laisser passer un certain volume d’eau.