Neige, grésil et pluie verglaçante: la région y a goûté

Trois-Rivières — Neige, grésil et pluie verglaçante: la région a eu droit à tout un cocktail météo au cours de la journée de mardi.

Selon Environnement Canada, entre 10 et 15 centimètres de neige et de grésil ainsi qu’environ une dizaine de millimètres de pluie verglaçante sont tombés sur Trois-Rivières. Les précipitations ont commencé en soirée lundi et se sont poursuivies jusqu’en fin de soirée mardi. Pour le nord de la Mauricie, le total des précipitations sous forme solide se situe plutôt entre 15 et 20 centimètres.

Le tout devait se changer en neige au cours de la nuit de mardi à mercredi. Ce système devrait quitter le ciel de la région au courant de la journée de mercredi et un refroidissement est à prévoir par la suite.

«Il devrait tomber tout au plus entre deux et quatre centimètres de neige pendant la nuit prochaine (de mardi à mercredi) en Mauricie. Il y aura une tendance au dégagement mercredi après-midi. Par contre, ça sera venteux et avec des températures froides. En soirée, ça sera un retour aux normales saisonnières mais il y aura un refroidissement éolien. Les températures ressenties descendront autour de -20 degrés Celsius», explique Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada.

Comme lors des orages qui frappent en été, Claude Gélinas, de Shawinigan, a sorti son parapluie.

Comme c’est pratiquement toujours le cas lorsqu’une tempête ou un cocktail météo fait des siennes, les précipitations ont rendu les conditions routières difficiles. Les automobilistes ont donc dû redoubler de prudence dans leurs déplacements. Plusieurs d’entre eux ont aussi passé de longues minutes à essayer tant bien que mal de déglacer leur véhicule.

En fin de journée mardi, seulement cinq sorties de route et un accident matériel avaient été rapportés sur le territoire de Trois-Rivières. Du côté de la Sûreté du Québec, on dénombrait quelques sorties de route et accidents matériels sans conséquence grave.

Ce mélange de précipitations a également eu des impacts pour les différentes villes et municipalités de la région. Du côté de Trois-Rivières et Shawinigan, des équipes ont été à pied d’œuvre tout au long de la journée pour déneiger les rues ainsi que les trottoirs et épandre des abrasifs afin de sécuriser le réseau routier. Les employés du ministère de Transports ont fait de même sur les routes et autoroutes sous leur responsabilité.

Un véhicule qui circulait en direction ouest sur l’autoroute 40 a effectué une sortie de route à la hauteur du kilomètre 195.

Malheureusement, le grésil et la pluie verglaçante ont rendu inutilisables différentes infrastructures destinées à la pratique d’activités hivernales. Les patinoires et surfaces glacées extérieures trifluviennes ont notamment été fermées. Le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant, espère que les dégâts causés à ces dernières ne seront pas trop importants. Il avance néanmoins que la patinoire réfrigérée Bleu Blanc Bouge de la Fondation des Canadiens pour l’enfance et la grande glissade aménagée au Parc de l’île Saint-Quentin seront de nouveau utilisables rapidement. Les patinoires shawiniganaises ont également été fermées.

La direction du Centre de glisse Vallée du parc a également décidé de suspendre ses activités pendant toute la journée de mardi. Une réouverture est prévue mercredi à compter de 9 h 30, si la température et les conditions le permettent.

Du côté du Domaine de la forêt perdue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, les sentiers glacés ont également été fermés. Le propriétaire de l’endroit, Jean-Pierre Binette, mentionne que la pluie et le grésil n’ont pas trop endommagé ses glaces car elles sont très épaisses. Il assure donc que les patineurs pourront recommencer à pratiquer leur activité favorite dans sa forêt dès mercredi matin.

«On a décidé de fermer car c’était fermé partout ailleurs. Ça n’aurait servi à rien de faire rentrer des employés. Mais les glaces étaient tout de même belles», insiste-t-il.

Comme de nombreuses autres personnes, Raymond Saucier, de Shawinigan, a soufflé la neige qui recouvrait son entrée avant que le grésil et la pluie verglaçante ne se mettent de la partie.

Les écoles de la région fermées

Au grand bonheur des élèves mais au grand dam de certains parents, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy a suspendu les cours dans les écoles primaires et secondaires de son territoire mardi en raison des conditions climatiques. Les services de garde étaient ouverts et les cours de formation professionnelle de formation générale aux adultes ont par contre été offerts. Le personnel a tout de même dû se présenter au travail.

En ce qui concerne la Commission scolaire de la Riveraine, les écoles primaires et secondaires ont été fermées mais également les services de garde et le centre administratif.

À la Commission scolaire de l’Énergie, les écoles, les centres d’éducation des adultes, les centres de formation professionnelle et les services de garde étaient également fermés pour la journée.

Les directions des écoles privées ont imité leurs confrères du réseau public.

Le Cégep de Trois-Rivières a aussi suspendu les cours de la formation régulière, de la formation continue et des services aux entreprises. L’établissement a été toutefois ouvert.

Le Collège Laflèche était fermé. Même scénario pour le Collège Shawinigan et le CEC de La Tuque où les cours de formation régulière, du Service de formation continue et les activités du centre sportif ont été suspendus pour la journée et la soirée.

Avec la collaboration de Kim Alarie