Le préfet de la MRC et maire de Hérouxville, Bernard Thompson
Le préfet de la MRC et maire de Hérouxville, Bernard Thompson

N’allez pas dans votre chalet, demande la MRC de Mékinac

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
SAINT-TITE — À l’approche du long week-end de Pâques, la MRC de Mékinac demande aux personnes qui ont un chalet ou une maison de villégiature sur son territoire de ne pas s’y rendre afin d’éviter la propagation de la COVID-19.

Le préfet de la MRC et maire de Hérouxville, Bernard Thompson, rappelle que 70 % des municipalités dans Mékinac voient leur population doubler en période estivale.

«Nous comprenons très bien l’intérêt à venir se ressourcer dans les chalets, toutefois, le contexte ne s’y prête pas en période de confinement. Bien que le nombre de personnes infectées par la COVID-19 dans Mékinac soit relativement bas, il faut maintenir les efforts collectifs jusqu’ici consentis afin que l’épidémie ne se propage pas davantage», a-t-il imploré dans un communiqué envoyé jeudi.

Le préfet rappelle que les coordonnateurs municipaux de la sécurité civile des dix localités que comprend la MRC restent à l’affût des développements de la crise causée par la pandémie et des mesures qui en découlent.

«Ce petit sacrifice nous permettra peut-être de sauver des vies. En tant qu’élus, nous avons à cœur notre population. Nous aimons notre territoire et nos citoyens, qu’ils soient résidents permanents ou villégiateurs, et c’est pourquoi nous adressons à tous ce message. Nous voulons conserver cette belle synergie parmi notre population de même que le dynamisme qui la caractérise. Il demeure primordial de tous nous retrouver en santé lorsque nous sortirons de cette crise», a ajouté M. Thompson.