On voit ici le maire Michel Isabelle.

MRC de Maskinongé: budgets municipaux

Hausse de quatre cents à Sainte-Ursule
Les élus de Sainte-Ursule augmentent de quatre cents la taxe municipale pour l'année 2017.
Cette taxe est dorénavant fixée à 80 cents par tranche de 100 $ d'évaluation. Par contre, les contribuables dont la maison est desservie par le réseau d'eau Fontarabie-Beaupré-Philibert paieront une taxe de 260 $ cette année, comparativement à 275 $ en 2016.
Les gens dont la maison est alimentée par la Régie d'aqueduc de Grand Pré auront aussi une baisse, le tarif passant de 240 $ à 230 $.
Le tarif pour l'égout du village demeure à 140 $. Même politique pour le réseau d'égout du secteur Fontarabie (374 $). La collecte des ordures et des matières recyclables subit toutefois une augmentation de 9 $ pour s'établir à 144 $.
Les revenus et dépenses de 2017 s'élèvent à 1 804 836 $, soit une baisse de 19,9 % par rapport à 2016. La diminution des investissements en voirie au budget de 2017 est à l'origine de ce repli.
1,5 cent de plus à Saint-Édouard
À Saint-Édouard-de-Maskinongé, la taxe municipale passe de 75 cents par tranche de 100 $ en 2016 à 76,5 cents en 2017.
Dans ce budget de 853 038 $, les élus de Saint-Édouard ont diminué de 212 $ à 193 $ le tarif pour l'eau et de 211,25 $ à 193,80 $ le tarif pour l'égout.
Le tarif pour la collecte des matières recyclables est réduit d'un dollar pour s'établir à 47,15 $. Le montant pour la collecte des ordures demeure à 147 $.
Yamachiche augmente la taxe
Les contribuables de Yamachiche devront faire face à une hausse de deux cents de la taxe foncière en 2017.
Après avoir fixé depuis 2013 cette taxe à 68 cents par tranche de 100 $ d'évaluation, le conseil a voté en faveur d'une taxe de 70 cents en 2017. La Municipalité veut ainsi dégager une certaine marge de manoeuvre financière en vue d'une année occupée dans le rayon des investissements. 
Le plus important projet qui s'annonce est le raccordement des maisons du secteur Rivière-du-Loup au réseau d'égout public, un projet de 4,6 millions de dollars. Voilà notamment pourquoi le budget, qui était de 7 109 247 $ en 2016, bondit de 64,45 % pour atteindre 11 691 796 $ cette année.
La Municipalité modifie sa politique de tarification de l'eau. Elle va maintenir le tarif de base à 120 $ et va ajouter la consommation réelle de l'année précédente.
Le statu quo est fixé pour le tarif de collecte des déchets (170,25 $). L'assainissement des eaux usées coûtera 309,60 $ en 2017, soit 10 cents de plus qu'en 2016.
Quelques variations à Sainte-Angèle
Mis à part le gel de la taxe foncière à 61 cents par tranche de 100 $ d'évaluation, quelques variations de tarifs font partie du budget de 2017 de Sainte-Angèle-de-Prémont.
Le tarif de l'eau augmente de 205,65 $ à 210 $, mais la collecte des déchets diminue de 137 $ à 135 $. Les frais pour la collecte des matières recyclables sont aussi en baisse, passant de 55,37 $ à 50 $. Le tarif pour le traitement des eaux usées suit la même tendance, soit de 452,10 $ à 448 $.
Le montant total du budget, 2 065 535 $, augmente de 24,6 % par rapport à 2016. C'est l'encaissement de la somme d'argent provenant du programme de remboursement de la taxe d'accise sur l'essence, en lien avec des travaux d'infrastructures, qui explique ce bond important du budget.
Gel à Saint-Léon...
Le budget de 2017 adopté par le conseil de Saint-Léon prévoit que les taxes et les tarifs seront aux mêmes niveaux qu'en 2016.
La taxe municipale demeure à 69 cents par tranche de 100 $ d'évaluation. Dans ce budget totalisant 1 361 411 $, le tarif pour l'eau est stable à 150 $. Même chose pour la collecte des ordures (135 $), pour la collecte des matières recyclables (57 $), pour le remboursement de la dette du réseau d'égout (385 $) et pour son entretien (80 $).
...et à Saint-Élie
Le conseil de Saint-Élie-de-Caxton décrète un gel pour les principaux tarifs et taxes en 2017.
La taxe municipale se maintient à 83 cents par tranche de 100 $ d'évaluation. L'eau (445 $) et la collecte des ordures (153 $) sont aux mêmes tarifs que l'an dernier. Les frais pour la vidange des fosses septiques sont conservés à 87,50 $.
Le budget de 2017 est de l'ordre de 2 788 889 $. Il est en hausse de 1,2 % par rapport à 2016.
Affaires municipales- Shawinigan
Dépenses diverses
Le conseil municipal de Shawinigan vient d'adopter deux règlements pour procéder à divers investissements dans des immeubles et la réfection d'infrastructures.
Tout d'abord, un emprunt de 1 802 450 $ est prévu pour la réalisation de «divers travaux pour la division immeubles, parcs et plateaux sportifs». 
Le conseil municipal a adopté un autre emprunt de 2,130 millions $, cette fois pour divers travaux de réfection aux infrastructures, à savoir du pavage, des trottoirs, des bordures, des ponceaux, des glissières de sécurité et des remplacements de luminaires de rue au DEL.
Les élus ont également prévu une dépense de 1,342 million $ pour l'achat de machinerie et 320 000 $ pour la réalisation de divers projets au service des technologies de l'information, dont le renouvellement du système téléphonique et le développement du réseau Shawinigan sans fil.
Comités
Shawinigan (GV) - Le conseil municipal de Shawinigan vient de désigner ses représentants sur deux groupes de travail.
Au comité de démolition, Jean-Yves Tremblay agira à titre de président au cours de la prochaine année. Il sera soutenu par ses collègues Josette Allard-Gignac et Guy Arseneault. Denis Ouellette, responsable de l'urbanisme, agit à titre de secrétaire.
Au conseil local du patrimoine, le conseil désigne Mme Allard-Gignac et M. Tremblay. Ils seront appuyés par Danielle Landry, Yvan Magny, Mario Lachance, France St-Amant, Pierre-André Hamel, Évelyne Ferland et Gilles Lafrenière. Josée Bergeron, Catherine Patry et François St-Onge sont nommés membres adjoints.
(Guy Veillette)