Un avis d'ébullition préventif de l'eau a été émis par la Régie d'aqueduc de Grand Pré pour trois municipalités.

MRC de Maskinongé: trois municipalités sous le coup d’un avis d’ébullition préventif

Victimes d’une interruption du service d’eau en raison d’un bris d’équipement à la Régie d’aqueduc de Grand Pré, les citoyens de Sainte-Angèle-de-Prémont, de Yamachiche et d’une partie de Saint-Léon-le-Grand doivent faire bouillir leur eau avant de la consommer, une mesure préventive.

Toute cette histoire a commencé mercredi matin. La Régie d’aqueduc de Grand Pré a constaté une fuite sur la partie est de son réseau, plus précisément à Sainte-Angèle. Une pièce d’un tuyau de 35 centimètres de diamètre (14 pouces) a cédé, causant la fuite d’eau.

«Il a fallu trouver la fuite. Et la terre est gelée. On a commencé les travaux vers 13 h 30. L’eau est revenue vers 20 h», mentionne la présidente de la Régie d’aqueduc de Grand Pré, Barbara Paillé.

Cette interruption d’eau a été communiquée à la population ainsi qu’aux directeurs de différents services municipaux comme la protection contre les incendies. Ces derniers devaient prendre les mesures alternatives pour être capables d’intervenir, le cas échéant.

Les localités privées d’eau sont visées par cet avis d’ébullition préventif qui devrait être levé vendredi en avant-midi. Les autres municipalités membres de la Régie (Louiseville, Saint-Justin, Sainte-Ursule et Maskinongé) n’ont pas subi d’interruption de service, mais tout le monde a été invité à réduire sa consommation, étant donné que le réseau ouest était le seul en fonction.

Parallèlement à cette fuite, des gens de l’hôpital de Louiseville ont noté une baisse de pression, pendant qu’une porcherie était privée d’eau à Sainte-Ursule. Le problème a été réglé par un ajustement des équipements.