Des policiers de la Sûreté du Québec ont mené une surveillance accrue, samedi, sur les sentiers de motoneige de la Mauricie.

Motoneige: les policiers à l’affût sur les sentiers de la Mauricie

Shawinigan — Dix policiers de la Sûreté du Québec (SQ) étaient présents simultanément sur les sentiers de motoneige de la Mauricie, samedi, dans le cadre d’une opération de surveillance et de visibilité.

De 12 h à 22 h, les patrouilleurs ont porté une attention particulière à la conduite avec les facultés affaiblies, le respect des limites de vitesse et aux panneaux de signalisation aux croisements des sentiers et de la voie publique. Les policiers sont intervenus aux endroits où le risque de collision est plus élevé.

«Il y a en moyenne 23 décès chaque année sur les sentiers de motoneige du Québec, rappelle Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ dans la région. Cette année, on est déjà à neuf décès, dont deux en Mauricie.»

Or, selon Mme Cossette, les deux facteurs qui sont les plus souvent responsables de ces décès sont la conduite avec les facultés affaiblies et la vitesse. Elle rappelle par ailleurs que les motoneigistes sont soumis aux mêmes lois que les automobilistes en ce qui concerne la capacité de conduite affaiblie par la drogue, l’alcool ou une combinaison des deux.

La SQ compte 300 patrouilleurs à motoneige dans toute la province. Ils remettent en moyenne 3000 constats aux motoneigistes québécois chaque année.