François Massicotte, vice-président du Club de motoneige du comté de Champlain, s'adressant à des motoneigistes sur la rue Saint-Aimé, dans le secteur Saint-Louis-de-France.
François Massicotte, vice-président du Club de motoneige du comté de Champlain, s'adressant à des motoneigistes sur la rue Saint-Aimé, dans le secteur Saint-Louis-de-France.

Motoneige: cohabitation difficile à Saint-Louis-de-France

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Ouvert depuis quelques années, un tronçon de sentier de motoneige continue à alimenter la discorde sur la rue Saint-Aimé, dans le secteur Saint-Louis-de-France. Un résident de la rue se plaint du non respect de la limite de vitesse et des heures d’ouvertures par les motoneigistes, malgré la surveillance effectuée par la police de Trois-Rivières et par le Club de motoneige du comté de Champlain.