Andre St-Cyr, photographié jeudi à sa sortie du bloc cellulaire du palais de justice de Trois-Rivières.

Motocycliste aux mains baladeuses: trois nouvelles plaintes

TROIS-RIVIÈRES — Au moins trois nouvelles plaintes concernant le motocycliste aux mains baladeuses ont été reçues par la police de Trois-Rivières depuis la comparution d’André St-Cyr.

Ce Nicolétain de 58 ans a été accusé la semaine dernière d’agressions sexuelles sur neuf femmes. Le suspect aurait utilisé la même méthode pour toucher les seins de femmes qui circulaient à pied dans le secteur du centre-ville de Trois-Rivières. St-Cyr aurait demandé à ces femmes des indications routières avant de les inviter à s’approcher de lui en raison du bruit ambiant. Il aurait feint de faire perdre l’équilibre pour toucher la poitrine de ces femmes afin d’éviter de chuter.

Cette histoire a pris de proportions importantes à la suite de la diffusion sur Internet d’une vidéo captée en mai à l’angle des rues Sainte-Ursule et Saint-Geneviève. On y voit un motocycliste effectuer ce manège auprès d’une femme.

La diffusion de la vidéo et la médiatisation de l’affaire ont amené plusieurs femmes à porter plainte à la police. C’est ce qui fait en sorte que trois autres femmes ont imité les neuf premières et ont rencontré la police de Trois-Rivières en fin de semaine pour porter plainte pour des événements similaires. Une des plaignantes de la fin de semaine a dénoncé un incident qui s’est déroulé à l’angle des rues Sainte-Ursule et Sainte-Geneviève. La police de Trois-Rivières n’était pas en mesure de révéler si la plaignante est la femme qu’on peut voir sur la vidéo.

La police soumettra ces nouvelles plaintes au directeur des poursuites criminelles et pénales. Pour l’instant, André St-Cyr fait face à neuf accusations d’agressions sexuelles pour des événements survenus entre le 1er mai 2017 et le 29 mai 2018.

St-Cyr a été remis en liberté après sa comparution. Il a alors déclaré à des représentants de médias qu’il s’excusait auprès des victimes.

«Je le sais bien que ce n’est pas la fin du monde ce que j’ai fait, mais ce n’est pas correct. Je le sais et je m’excuse», a déclaré André St-Cyr, en refusant de préciser s’il entendait plaider coupable.

Son dossier reviendra devant la cour le 10 juillet.