Le premier ministre Justin Trudeau a rendu hommage samedi, en France, aux quelque 60 000 soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Trudeau rend hommage aux soldats canadiens de la Première Guerre

VIMY, France — Le premier ministre Justin Trudeau a rendu hommage samedi, en France, aux quelque 60 000 soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Le monument emblématique de la crête de Vimy a servi de rappel, samedi, au sacrifice des milliers de Canadiens à la guerre, alors que le premier ministre Justin Trudeau y effectuait une nouvelle visite à la veille du centenaire de la fin de la Grande Guerre.

Touchant du bout des doigts les noms gravés des soldats canadiens morts au combat et marchant entre les tombes, certaines portant des noms, d’autres indiquant simplement «un soldat de la Grande Guerre», M. Trudeau et son ministre des Anciens combattants ont rencontré des vétérans pour leur serrer la main et les remercier pour leur service.

Le premier ministre a déposé des fleurs au monument construit pour commémorer la «guerre pour mettre fin à toute guerre».

Il a déclaré que le Canada avait «une immense dette de gratitude» envers les vétérans, et a remercié «de tout coeur» ceux qui étaient présents samedi à cette cérémonie.

Le monument de Vimy est devenu le symbole de la participation du Canada au cours de la «Guerre pour mettre fin à toutes les guerres», au cours de laquelle environ 650 000 Canadiens et Terre-Neuviens ont servi. Un nombre considéré remarquable compte tenu de la population du pays, qui était d’environ huit millions à l’époque.

L’an dernier, le premier ministre s’était rendu à Vimy pour souligner le centenaire de la bataille.

Dimanche, plus de 60 dirigeants de la planète doivent se réunir à Paris pour marquer le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Le passage de Justin Trudeau à Vimy est donc essentiellement symbolique.

Roland Paris, un ancien conseiller aux affaires étrangères de M. Trudeau, estime que la somme des événements de la fin de semaine donne des symboles au premier ministre pour appuyer ses incessantes pressions envers les autres États de ne pas rompre les alliances internationales.

Justin Trudeau et d’autres dirigeants se réuniront dimanche aux côtés du président français Emmanuel Macron lors des commémorations de l’Armistice à Paris. Plus tard dans la journée, M. Macron organisera un forum sur la paix. Le gouvernement français espère en faire un événement annuel pour la société civile et les dirigeants politiques.

Le président américain Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine doivent y participer.