Quelques 500 000 fêtards étaient venus de toute l'Australie pour acclamer le défilé d'environ 200 chars et quelque 12 500 participants.

Sydney flamboyante pour le Mardi Gras homosexuel

SYDNEY — Drag queens, police, sauveteurs en surf et «Dykes on Bikes» (Goudous sur deux-roues) se sont joints aux milliers de personnes qui ont paradé samedi dans Sydney pour le Mardi Gras gai et lesbien annuel avec cette année pour thème : «Intrépide».

Quelques 500 000 fêtards étaient venus de toute l'Australie pour acclamer le défilé d'environ 200 chars et quelque 12 500 participants, dont des politiciens, militaires ou des célébrités comme la pop-star Kylie Minogue.

«La parade de Mardi Gras 2019 a été un moment pour que les LGBTQ [lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres et queer] jeunes ou vieux se rassemblent et marchent sans peur vers l'avenir», a commenté la directrice exécutive de l'événement, Terese Casu.

Le vrombissement de dizaines de motos sur lesquelles étaient jugées des femmes brandissant des drapeaux arc-en-ciel — le symbole du mouvement LGBTQ — ont donné le coup d'envoi du défilé, suivis d'un char disco géant et d'un autre où un écran projetait des super-héros arc-en-ciel ou «super-queeros», symbolisant la défense des droits des gais.

«C'est un tel honneur ce soir, de célébrer et être célébrés pour ce que nous sommes, nos personnalités charismatiques et uniques», s'est enthousiasmée auprès de l'AFP la drag queen aborigène Felicia Foxx.

La diva pop australienne Kylie Minogue a fait une brève apparition avec une troupe de danseurs.

La diva pop australienne Kylie Minogue a fait une brève apparition avec une troupe de danseurs menée par des drag queens qui portaient certains de ses costumes de scène les plus célèbres, chantant un medley de ses tubes.

Le Mardi Gras Gay de Sydney est né en réaction à une brutale répression policière contre des manifestants en 1978 et compte à présent parmi les plus vastes défilés urbains du monde.

En 2017, après plus d'une décennie de tergiversations politiques, l'Australie a légalisé le mariage homosexuel mais beaucoup dans la parade affirmaient que les mentalités devaient encore évoluer, à l'instar de Josh Williams.

La société australienne «doit être plus ouverte», «tout le monde devrait pouvoir aimer qui il veut», jugeait le jeune homme de 28 ans.