Durcissement à La Havane des mesures de restriction.
Durcissement à La Havane des mesures de restriction.

Rebond épidémique à Cuba

Agence France-Presse
LA HAVANE — Cuba, qui fait face depuis plusieurs jours à un rebond de l’épidémie de COVID-19, a enregistré lundi un record de contaminations au cours des dernières 24 heures, avec 93 nouvelles infections, un plus haut depuis l’apparition du coronavirus il y a cinq mois.

Le précédent record remontait au 1er mai, lorsque 74 contaminations avaient été détectées en 24 heures.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, la grande majorité des malades se trouvent à La Havane et dans la province voisine d’Artemisa.

Au total, Cuba, qui compte 11,2 millions d’habitants, a enregistré 3046 contaminations, dont 88 mortelles.

Avec un taux de létalité de 2,9 % et un indice de contagion de 3,1 pour 100 000 habitants, l’île socialiste est en bien meilleure posture que nombre de ses voisins d’Amérique latine et des Caraïbes.

Mais les autorités s’inquiètent du rebond en cours, en particulier à La Havane, ville de 2,2 millions d’habitants, alors que le pays a tenté dernièrement de reprendre progressivement ses activités.

Le 20 juillet, l’île n’avait pas enregistré de nouveau cas pour la première fois depuis le début de la pandémie, qui a atteint le pays en mars.

La capitale a dû finalement faire machine arrière en durcissant à nouveau les mesures de restriction : lundi, aucun transport public ne circulait, la population est à nouveau confinée et des postes de contrôle ont été installés pour encadrer les entrées et sorties de la ville.

«La santé passe avant tout. Malgré l’impact économique qu’entraîne ce retour [au confinement], sa mise en oeuvre n’a pas été retardée», a déclaré Francisco Duran, le chef du département d’épidémiologie du ministère de la Santé.

«Fermeture totale des plages de La Havane. Fermeture des bars et fermeture des piscines. Les parcs de loisirs seront fermés et les espaces de travail indépendant seront fermés. Les restaurants et les cafétérias ne proposeront que des plats à emporter», a rappelé le journal officiel Granma au public.

Dans le reste du pays, où aucun cas n’a été détecté, la reprise progressive des activités économiques se poursuit.

Les frontières du pays sont par ailleurs toujours fermées, alors que le tourisme est un important moteur économique pour l’île.