Malgré trois sommets Kim-Trump depuis juin 2018, dont le dernier en février 2019, les pourparlers entre les deux capitales sur la dénucléarisation sont dans une impasse.
Malgré trois sommets Kim-Trump depuis juin 2018, dont le dernier en février 2019, les pourparlers entre les deux capitales sur la dénucléarisation sont dans une impasse.

Pas de négociations si Washington n’accepte pas toutes nos demandes, dit Pyongyang

SÉOUL — La Corée du Nord a averti samedi qu’elle ne reprendrait les négociations sur son programme nucléaire avec Washington que si les États-Unis donnent leur «accord total» à ses exigences.

Kim Kye Gwan, conseiller du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA, a confirmé que Pyongyang avait bien reçu la lettre de Donald Trump souhaitant un bon anniversaire à Kim Jong Un.

Mais il a immédiatement averti qu’il serait «déraisonnable» d’espérer que Pyongyang reprenne les discussions uniquement parce que «les relations personnelles ne sont pas mauvaises» entre les deux dirigeants.

Les États-Unis doivent d’abord donner leur «accord total» sur les points soulevés par Pyongyang lors des précédentes discussions entre les deux pays, a-t-il affirmé.

Malgré trois sommets Kim-Trump depuis juin 2018, dont le dernier en février 2019, les pourparlers entre les deux capitales sur la dénucléarisation sont dans une impasse.

Et le conseiller nord-coréen s’est montré sceptique sur la possibilité d’une réponse positive de Washington, estimant que «nous savons bien que les États-Unis ne sont ni prêts ni en mesure de le faire». «Nous savons quel chemin nous devons suivre et nous le suivrons», a-t-il averti.

Kim Jong Un a annoncé le 1er janvier la fin du moratoire sur les essais nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux et promis une action «sidérante» contre les États-Unis.

M. Kim avait déclaré en 2018 que la Corée du Nord n’avait plus besoin d’essais nucléaires et d’essais de missiles balistiques intercontinentaux.

Dans les années précédentes, la Corée du Nord avait effectué six essais nucléaires et lancé des missiles capables d’atteindre l’intégralité du territoire continental des États-Unis.