Habituellement achalandé, le centre-ville de Buenos Aires a été tranquille pendant la panne.

Panne majeure en Argentine et en Uruguay

BUENOS AIRES — Une panne d’électricité aussi inédite que massive a plongé dimanche dans le noir 44 millions d’Argentins et 3,5 millions d’Uruguayens, à la suite d’un dysfonctionnement du réseau électrique argentin.

Après plusieurs heures de coupure totale dans la matinée, le courant se rétablissait progressivement dans les deux pays d’Amérique du Sud, ont indiqué les autorités.

«Ce matin, une coupure de l’énergie électrique s’est produite dans tout le pays, due à une panne du système de distribution, dont nous ne pouvons pas encore préciser les causes», a déclaré le président de centre droit Mauricio Macri.

Tôt dimanche matin, sans qu’il y ait une demande inhabituelle d’électricité, «le système argentin d’interconnexion (SADI) a subi un arrêt total qui s’est traduit par une panne massive d’électricité dans tout le pays et a également touché l’Uruguay», a indiqué le secrétariat argentin à l’Énergie.

Des régions du Paraguay et du Brésil, frontalières de l’Argentine, ont également été touchées. Indépendante du réseau argentin, la province de Terre de Feu, à la pointe sud du continent américain, n’a pas été affectée.

Retour vers la normale

En fin d’après-midi, 57 % des foyers étaient à nouveau alimentés et le «processus de récupération s’accélère», a assuré le secrétaire argentin à l’Énergie, Gustavo Lopetegui.

Plus tôt, une porte-parole de la société de distribution électrique Edesur, Alejandra Martinez, avait prévenu que le processus de normalisation et de remise «en fonctionnement de la génération et distribution d’électricité» allait «durer plusieurs heures».

La lumière et l’eau courante sont revenues dans la plupart des bâtiments du centre de la capitale argentine.

Les hôpitaux et les cliniques privées ont fonctionné grâce à des générateurs. «Le seul inconvénient, ce sont les ascenseurs. Nous n’en avons qu’un qui marche, mais tous les services opèrent sans problème», a confié dimanche un infirmier de l’hôpital Fernandez.

Les autorités n’ont pas fait état de victimes liées à la panne générale.

Situation inhabituelle

«C’est la première fois que je vois ça», s’étonne Pedro Salinas, serveur du restaurant Tobago à Buenos Aires, alors que le restaurant affichait complet pour la fête des Pères.

Gustavo Totera, 60 ans, maugrée contre le gouvernement du président Mauricio Macri.

«Les gens sont furieux contre Macri pour la crise économique, mais là c’est trop. Ils ne sont même pas capables de faire fonctionner le système électrique. Ils ne savent même pas la raison de la panne», s’emporte ce militant d’Unité citoyenne, de l’ex-présidente Cristina Kirchner.

La coupure de courant a affecté des scrutins dans les provinces argentines de San Luis, Santa Fe et Formosa, où les électeurs ont voté à la bougie où à la lumière des téléphones portables.

C’est la première fois que l’Argentine est ainsi privée d’électricité par une panne sur le réseau électrique. D’habitude, les coupures temporaires surviennent durant l’été austral, notamment en décembre, période de forte demande en raison du recours massif à la climatisation, quand la température dépasse durablement les 40 degrés.