Oprah Winfrey

Oprah dit ne pas avoir l'ADN pour devenir présidente

ATLANTA — Avant que son discours remarqué aux Golden Globes n'enflamme les réseaux sociaux qui la voyaient déjà présidente des États-Unis, Oprah Winfrey avait déclaré qu'elle n'était pas intéressée par la Maison-Blanche.

La milliardaire affirme dans une entrevue qui vient d'être publiée qu'elle est consciente que les démocrates et les progressistes cherchent un opposant au président Donald Trump, un riche magnat de l'immobilier qui est passé de la téléréalité au plus haut poste des États-Unis.

Oprah Winfrey a expliqué au magazine InStyle qu'elle avait toujours eu confiance en elle et savait ce qu'elle pouvait et ne pouvait pas faire, ajoutant qu'elle n'avait «pas l'ADN pour ça» (la présidence).

L'animatrice et productrice de 63 ans est l'une des femmes d'affaires les plus riches des États-Unis et l'une des femmes noires les plus connues au monde, derrière peut-être l'ex-première dame Michelle Obama.

Oprah Winfrey est en couverture du numéro de mars d'InStyle, où sa photo est accompagnée du titre «Bonjour, madame la présidente?»

L'entrevue de la femme d'affaires a été réalisée plusieurs semaines avant son discours du 7 janvier, alors qu'elle acceptait un prix pour l'ensemble de son oeuvre aux Golden Globes. Elle a été applaudie de toutes parts pour ses commentaires sur la façon de surmonter le racisme et ses éloges pour les femmes qui ont dénoncé des allégations de harcèlement sexuel à travers de multiples industries.

Le mot-clic #oprah2020 est demeuré populaire pendant plusieurs jours à la suite de son discours.