Les deux petits pandas, un mâle et une femelle, sont nés jeudi à deux heures d'intervalle. Ils pèsent respectivement 160 et 150 grammes et ont été provisoirement nommés «baby boy» et «baby girl».

Naissance rarissime de jumeaux pandas géants en Belgique

BRUXELLES — Le parc animalier belge de Pairi Daiza a annoncé vendredi la naissance «rarissime» de deux jumeaux pandas géants, trois ans après celle d'un petit mâle, Tian Bao, une première à l'époque en Belgique.

«Les équipes de Pairi Daiza et du China Conservation and Research Center for the Giant Panda ont l'immense joie de vous annoncer la naissance de deux bébés pandas géants à Pairi Daiza», ont annoncé les responsables du parc dans un communiqué.

Les deux petits pandas, un mâle et une femelle, sont nés jeudi à deux heures d'intervalle. Ils pèsent respectivement 160 et 150 grammes et ont été provisoirement nommés «baby boy» et «baby girl». La mère avait été inséminée en avril 2019. Avec cette double naissance, Pairi Daiza compte désormais cinq pandas géants, ont-ils précisé.

Les responsables du parc animalier belge se sont félicités de la date de la naissance, le 8 août, ou 08/08, car ce chiffre est celui de la chance dans la culture chinoise.

Ils ont annoncé la décision de placer alternativement un des petits en couveuse et de le nourrir au biberon. «Lors de naissances gémellaires de pandas géants, rarissimes tant en milieu naturel que parmi les hommes, il est en effet fréquent qu'un des deux bébés décède», ont-ils cependant averti.

Les petits pandas seront placés sous surveillance 24 heures sur 24 et ce 7 jours sur 7 afin de veiller à ce que la mère les allaite correctement. Ils devraient être visibles par le public dans un mois au plus tôt afin de ne pas stresser les petits comme la mère.

La mère Hao Hao, inséminée en avril 2019, prend soin de l'un de ses petits.

Prêtés pour 15 ans par la Chine, la femelle Hao Hao et son compagnon Xing Hui avaient été accueillis en grande pompe en Belgique en février 2014 et sont rapidement devenus l'une des principales attractions du parc Pairi Daiza.

Le 2 juin 2016, un petit mâle était né et avait reçu le nom de Tian Bao, «Trésor du Ciel».

Les naissances restent rares pour cette espèce en danger.

«C'est un nouvel espoir pour la préservation de cette espèce classée comme vulnérable», souligne Pairi Daiza.

«À ce jour, 11 pandas géants nés en captivité ont déjà été réintroduits en pleine nature. Neuf sont toujours en vie actuellement», selon la même source.

Les responsables du parc animalier ont annoncé la décision de placer alternativement un des petits en couveuse et de le nourrir au biberon.

La Fondation Pairi Daiza a décidé de financer les travaux d'une chercheuse belge, Jella Wauters, pour «développer un test qui permettra aux scientifiques, partout dans le monde, de différencier notamment les fausses des vraies grossesses de pandas géants ou de prédire la période de chaleur de la femelle panda [quelques semaines avant son début] sur la base de marqueurs hormonaux présents dans l'urine de l'animal».

«La période de fertilité d'une femelle panda géant n'a en effet lieu qu'une seule fois par an et ne dure que de un à trois jours. Si, dans ce court laps de temps, une fertilisation a lieu, le reste de la grossesse reste un énorme mystère. La durée précise de la grossesse, les fausses couches et/ou les raisons d'absorption du foetus par le système reproductif chez la femelle panda géant sont à ce jour encore méconnues», précisent les responsables de Pairi Daiza.

La Chine va créer une réserve naturelle de plus de 20 000 kilomètres carrés, sur les provinces du Gansu, Shaanxi et Sichuan, pour interconnecter plusieurs territoires où vivent des Pandas géants afin de favoriser la diversification génétique en période de reproduction.