Watson, 19 ans, est mort lors d’une intervention chirurgicale: son organisme, «très affaibli», «ne s’est pas réveillé de l’anesthésie».

Mort de Watson, l'otarie qui prédisait les victoires des Bleus

STRASBOURG — L’otarie mâle Watson, qui avait «prédit» avec succès plusieurs victoires de l’équipe de France de football lors de compétitions internationales, est décédée vendredi dans son zoo à l’âge de 19 ans, a annoncé l’établissement.

«C’est avec une immense peine et le coeur lourd que nous vous annonçons le décès de Watson, notre otarie de Patagonie mâle», a indiqué sur sa page Facebook le zoo d’Amnéville, l’un des plus grands d’Europe.

Selon Alexis Maillot, vétérinaire en chef de l’établissement, Watson est mort lors d’une intervention chirurgicale: son organisme, «très affaibli», «ne s’est pas réveillé de l’anesthésie».

Pensionnaire à Amnéville depuis 2003, l’animal «allait sur ses 20 ans, un âge déjà bien avancé quand on sait que les otaries de Patagonie en milieu naturel vivent au mieux 15 ans», explique le zoo qui rend hommage à «un compagnon hors norme».

Watson s’est rendu célèbre en 2014 en «prédisant» avec bonheur plusieurs victoires des «Bleus». L’otarie, qui devait choisir entre trois boîtes contenant les drapeaux des équipes et un carton indiquant un match nul, les avait donnés vainqueurs face au Honduras, puis face à la Suisse.

L’otarie, qui avait également eu le nez creux lors de l’Euro-2016 et du Mondial-2018, s’adonnait aussi à la peinture: l’une de ses oeuvres avait été vendue aux enchères en juin 2018 afin de récolter des fonds en faveur de la sauvegarde des océans, rappelle le site Actu.fr.

Plusieurs animaux sont passés à la postérité ces dernières années en «prédisant» les victoires d’équipes de foot, tels Paul le poulpe, Madame Shiva le cochon d’Inde ou encore Achille, le chat du musée de L’Ermitage de Saint-Pétersbourg...