L’ancienne première dame Michelle Obama a annoncé jeudi son implication en tant que coprésidente de «When We All Vote»

Michelle Obama replonge dans l'arène politique

WASHINGTON — Michelle Obama replonge dans l’arène politique et met sa popularité au service d’une campagne menée à travers les États-Unis pour inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales en vue des élections de mi-mandat, en novembre.

L’ancienne première dame a annoncé jeudi son implication en tant que coprésidente de «When We All Vote». L’organisation non partisane à but non lucratif fera campagne sur internet et en personne pour faciliter l’inscription des citoyens qui veulent voter à l’automne.

Les démocrates espèrent tirer profit de l’insatisfaction des électeurs progressistes face aux politiques du président Donald Trump en matière d’immigration, de soins de santé et d’autres questions sociales pour reprendre le contrôle de la Chambre des représentants et du Sénat le 6 novembre.

Mme Obama est depuis longtemps l’une des personnalités les plus populaires du Parti démocrate, mais elle a déjà écarté la possibilité de se porter candidate à la présidence. Elle a gardé un profil bas depuis qu’elle a quitté la Maison-Blanche l’année dernière, et on ne sait pas encore si elle appuiera activement certains candidats démocrates en vue des élections de mi-mandat. Elle avait fait campagne pour la démocrate Hillary Clinton dans les dernières étapes de la course présidentielle de 2016.

«Dans ma famille, voter était une responsabilité sacrée, que nous n’avons jamais tenue pour acquise», a écrit Mme Obama sur Twitter, jeudi. «Je suis ravie de faire partie de @WhenWeAllVote pour inspirer et permettre à tous les électeurs admissibles de faire entendre leur voix.»

Plusieurs autres personnalités sont impliquées dans la campagne, dont l’acteur Tom Hanks, le compositeur Lin-Manuel Miranda, les chanteurs Janelle Monae, Faith Hill et Tim McGraw ainsi que le joueur de basketball Chris Paul.