Barack Obama avait décerné en 2013 à Richard Lugar la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute décoration civile des États-Unis.

L’ex-sénateur Richard Lugar, figure américaine du désarmement, s'éteint

WASHINGTON — L’ancien sénateur républicain Richard Lugar, ténor de la politique étrangère américaine pendant 30 ans et figure du désarmement, est mort dimanche à l’âge de 87 ans, a annoncé le centre de recherche qu’il a créé après avoir quitté le Congrès.

Il est mort «paisiblement» à 1h44 dans un hôpital de Fairfax, dans la banlieue de Washington, des suites d’une polynévrite démyélinisante chronique inflammatoire, une maladie neurologique rare, a précisé le Lugar Center dans un communiqué.

Sa femme Charlene, épousée il y a 63 ans, leurs quatre fils et leurs familles étaient à ses côtés pendant sa courte maladie, précise le communiqué.

Ancien maire d’Indianapolis de 1968 à 1975, il avait été élu sénateur de l’Indiana pour la première fois en 1977, puis régulièrement réélu pendant 35 ans, jusqu’à ce qu’un candidat de l’aile droite du parti républicain, le Tea Party, l’élimine de la course en 2012.

Il avait alors 80 ans, et était le plus ancien élu du Sénat. Il avait occupé par deux fois le siège de président de la commission des Affaires étrangères, où il s’était montré particulièrement actif dans les questions de désarmement nucléaire.

En 1992, après l’effondrement de l’Union soviétique, il avait ainsi initié, avec le sénateur démocrate Sam Nunn, une loi facilitant le démantèlement des armes nucléaires, biologiques et chimiques dans l’ancien bloc soviétique.

Le vice-président Mike Pence a rendu hommage dimanche à «un ami et un mentor [...] dont les contributions à la vie de notre pays sont innombrables».

«Richard Lugar était un leader pas seulement au Sénat, mais aussi sur la scène mondiale, où il a oeuvré sans relâche pour la fin de l’apartheid en Afrique du Sud et la mise en oeuvre de traités ayant permis la destruction d’armes soviétiques de destruction massive», a ajouté dans un communiqué M. Pence, qui est lui aussi originaire de l’Indiana.

De son côté, l’ancien président démocrate Barack Obama a souligné que, «pendant 36 ans, Richard Lugar a prouvé que le pragmatisme et la décence donnent des résultats — pas seulement à Washington, mais dans le monde entier».

«Aujourd’hui, des milliers de bombes, de bombardiers et de sous-marins ne nous menacent plus grâce à Dick. L’Amérique est plus en sécurité grâce à Dick, le monde aussi», a ajouté M. Obama qui avait décerné en 2013 à M. Lugar la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute décoration civile des États-Unis.