Donald Trump

Les États-Unis auraient visé le chef de l’EI, déclaration de Trump dimanche

WASHINGTON — Le président des États-Unis Donald Trump fera une annonce « très importante » dimanche matin, a annoncé samedi la Maison-Blanche, alors que des médias américains font état d’une opération militaire en Syrie ayant visé le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi.

Selon CNN, qui cite un haut responsable militaire, l’armée américaine a visé le chef de l’EI lors d’un raid effectué samedi dans le nord-est de la Syrie.  

La CIA a contribué à le localiser, selon la chaîne américaine, qui ne donne pas de précisions sur son sort.

Interrogé par l’AFP, le Pentagone s’est refusé à tout commentaire.

« Le président des États-Unis fera une annonce très importante demain matin à 9 h (13 h GMT) depuis la Maison-Blanche », a déclaré Hogan Gidley, porte-parole de l’exécutif américain, sans autres précisions.

Peu avant cette annonce, Donald Trump avait publié un message sibyllin sur Twitter. « Quelque chose d’énorme vient de se passer ! », avait-il écrit.

Abou Bakr al-Baghdadi n’a plus donné signe de vie depuis un enregistrement audio diffusé en novembre 2016, après le début de l’offensive irakienne pour reprendre Mossoul dans lequel il exhortait ses hommes à lutter jusqu’au martyre.

C’est à Mossoul que le chef de l’EI a fait sa seule apparition publique connue, en juillet 2014, à la mosquée al-Nouri.

En turban et habit noirs, barbe grisonnante, il avait alors appelé tous les musulmans à lui prêter allégeance après avoir été désigné à la tête du califat proclamé par son groupe sur les vastes territoires conquis en Irak et en Syrie voisine.