Beauregard, en Alabama, lundi

Le bilan meurtrier des tornades pourrait encore s’alourdir en Alabama

BEAUREGARD - «Le bilan pourrait grossir au fil de la journée»: les sauveteurs ont repris lundi dans un décor de désolation leurs opérations de recherche de victimes dans l’Alabama, État américain frappé la veille par des tornades qui ont tué au moins 23 personnes et causé d’importants dégâts matériels.

«C’est presque comme si quelqu’un avait pris un couteau géant pour gratter le sol», a décrit lundi matin Jay Jones, le shérif du comté de Lee, situé dans l’est de l’Alabama, à la frontière avec la Géorgie, alors que les recherches, interrompues par la nuit et les mauvaises conditions météo, venaient de reprendre.

Le bilan était toujours d’au moins 23 victimes, parmi lesquelles un enfant de 6 ans, ont déploré les autorités locales.

«Malheureusement, nous comptons plus d’un enfant parmi les victimes», a précisé lors d’une conférence de presse le shérif Jones, qui avait par ailleurs déjà fait état de plusieurs personnes portées disparues et d’autres hospitalisées avec des «blessures très graves».

«Nous nous attendons malheureusement à ce que le nombre de victimes grandisse au fil de la journée», a-t-il ajouté, évoquant «une tempête extrêmement puissante» qui a laissé derrière elle «des débris partout, des arbres abattus».

Le président Donald Trump avait adressé dès dimanche soir sur Twitter ses condoléances aux personnes touchées: «Les tornades et les orages ont été vraiment violents et il pourrait y en avoir d’autres. Aux familles et aux amis des victimes, et aux blessés, que Dieu vous bénisse tous!».

«J’ai directement demandé à la Fema (agence fédérale de gestion des urgences) de s’occuper au mieux du formidable État de l’Alabama et des gens merveilleux qui ont été si durement touchés par les tornades», a-t-il encore tweeté lundi. «La gouverneure Kay Ivey, l’une des meilleures du pays, en a également été informée. Elle travaille étroitement avec la Fema (et moi!)».

«La priorité à l’heure actuelle sont les efforts de recherche et de sauvetage, car il y a encore de nombreuses personnes dont nous sommes sans nouvelles», a écrit cette dernière sur Twitter lundi matin.

Une dizaine de tornades

Selon le shérif du comté de Lee, la tornade a parcouru plusieurs kilomètres et provoqué des destructions «catastrophiques» sur une bande d’environ 400 mètres tout le long de sa trajectoire.

«Il ne reste que des dalles à l’emplacement des maisons», a-t-il raconté. «Je n’avais jamais observé ici ce niveau de destruction (...) Cela me brise le coeur. J’aime ce comté et c’est si bouleversant de voir ces gens souffrir autant, ces familles qui ont perdu des êtres chers».

Le shérif n’a évoqué qu’une seule tornade, mais les services météorologiques ont indiqué qu’il y en avait eu plusieurs. Selon la chaîne CNN, ce sont deux tornades qui ont frappé le comté de Lee simultanément, tandis qu’»au moins une dizaine» au total ont été recensées en Alabama et en Géorgie dans la journée de dimanche.

Selon les services météorologiques américains (NWS), la tornade ayant frappé le comté de Lee était de type «EF-3», ce qui signifie qu’elle était accompagnée de vents de 218 à 266 km/h.

Près de 2.000 personnes étaient toujours privées d’électricité lundi matin dans le comté de Lee, selon le site poweroutage.us, qui recense les pannes de courant aux États-Unis. Des coupures d’électricité  affectaient également près de 7.000 personnes dans la Géorgie voisine.

Les services météorologiques avaient lancé une alerte à la tornade pour la zone concernée plus tôt dimanche. «METTEZ-VOUS A L’ABRI MAINTENANT! Descendez dans une cave ou allez dans une pièce intérieure d’un bâtiment solide. Évitez les fenêtres», avaient-ils recommandé.

Phénomène complexe, difficile à prévoir avec précision et qui fait encore l’objet de recherches, les tornades sont toujours associées à des orages très violents, appelés «orages super-cellulaires». Elles sont particulièrement fréquentes aux États-Unis.