La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 838 271 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi.
La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 838 271 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi.

Le bilan de la pandémie de COVID-19 dans le monde

AFP
Agence France-Presse
PARIS — La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 838 271 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi.

Plus de 24 795 760 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 15 976 700 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de vendredi, 5 751 nouveaux décès et 287 081 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1 177 nouveaux morts, l’Inde (1 021) et le Brésil (855).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 181 779 décès pour 5 918 381 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 2 118 367 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 119 504 morts pour 3 804 803 cas, le Mexique avec 63 164 morts (585 738 cas), l’Inde avec 62 550 morts (3 463 972 cas), et le Royaume-Uni avec 41 486 morts (331 644 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 86 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (85), l’Espagne (62), le Royaume-Uni (61), et l’Italie (59).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 022 cas (9 nouveaux entre vendredi et samedi), dont 4 634 décès et 80 126 guérisons.

L’Amérique Latine et les Caraïbes totalisaient samedi à 11 h GMT 271 686 décès pour 7 137 854 cas, l’Europe 214 884 décès (3 898 042 cas), les États-Unis et le Canada 190 924 décès (6 045 739 cas), l’Asie 95 137 décès (4 979 953 cas), le Moyen-Orient 35 902 décès (1 474 828 cas), l’Afrique 29 097 décès (1 230 662 cas), et l’Océanie 641 décès (28 690 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.