Plusieurs sites brésiliens ont publié dans son intégralité le plainte d'une femme dont l'anonymat a été préservé, qui accuse Neymar d'avoir été «agressif» et d'avoir «fait usage de violence pour avoir une relation sexuelle avec la victime sans son consentement».

La vedette du soccer Neymar accusé de viol

RIO DE JANEIRO — L'attaquant vedette Neymar a été accusé de viol par une femme qui a déposé une plainte à Sao Paulo pour des faits qui se seraient produits à Paris, a révélé samedi le site brésilien Uol, une version réfutée par le père du joueur qui évoque un «piège».

Plusieurs sites brésiliens ont publié dans son intégralité le plainte d'une femme dont l'anonymat a été préservé, qui accuse le footballeur du Paris SG d'avoir été «agressif» et d'avoir «fait usage de violence pour avoir une relation sexuelle avec la victime sans son consentement».

L'AFP a demandé à avoir accès au document officiel, mais le secrétariat à la Sécurité s'est limité à répondre qu'une plainte avait bien été déposée, mais que son contenu était «couvert par le secret de l'enquête».

D'après Uol, la victime présumée aurait séjourné trois jours à Paris, du 15 au 17 mai, mais aurait attendu vendredi dernier pour porter plainte, une fois de retour au Brésil, parce qu'elle se sentait «émotionnellement secouée».

Elle serait entrée en contact avec le joueur à travers le réseau social Instagram, et ses billets d'avion et son hôtel auraient été payés par un assistant du joueur.

«Le soir, il est arrivé à l'hôtel, visiblement en état d'ébriété. Ils ont commencé à discuter et à échanger des caresses», décrit la plainte publiée par Uol.

«À partir d'un moment, il est devenu agressif et a fait usage de violence pour avoir une relation sexuelle avec la victime sans son consentement», est-il précisé dans le texte.

Le père de Neymar, qui s'occupe de près de tout ce qui a trait à sa carrière, a nié toute accusation lors d'un entretien à la chaîne brésilienne Bandeirantes.

«Ce n'est pas vrai, il n'a jamais commis le moindre délit. En réalité, il est victime de chantage», a-t-il déclaré, évoquant des tentatives «d'extorsion».

Neymar senior a souligné que son fils avait «conservé tous les messages échangés» avec la plaignante et qu'il allait «exposer la vérité [...] pour prouver qu'il s'agit d'un piège».

«Nous avons toutes les preuves et nous les avons déjà remises à nos avocats», a-t-il conclu.

Neymar est rentré au Brésil le 25 mai pour débuter la préparation de la Copa América au centre d'entraînement de la Seleçao, à Teresopolis, près de Rio de Janeiro.

Il était censé se présenter trois jours plus tard, avec les autres joueurs du PSG appelés en équipe nationale.

Le Brésil disputera la Copa America à domicile du 14 juin au 7 juillet.

Ce n'est pas la première fois qu'un scandale sexuel secoue le football brésilien.

En 2008, l'attaquant Ronaldo avait fini une soirée dans un hôtel de Rio avec trois travestis et terminé au poste de police car il avait refusé de les payer.