La tempête devait toucher terre lundi soir et «retrouver la force d’un ouragan» au moment d’atteindre la côte est américaine près de la frontière entre les Caroline du Sud et du Nord.  
La tempête devait toucher terre lundi soir et «retrouver la force d’un ouragan» au moment d’atteindre la côte est américaine près de la frontière entre les Caroline du Sud et du Nord.  

Isaias redevient un ouragan et se dirige vers la côte Est des États-Unis

Agence France-Presse
MYRTLE BEACH — La tempête tropicale Isaias est redevenue un ouragan lundi soir et s'approchait des États américains de Caroline du Sud et du Nord après avoir relativement épargné les Caraïbes et la Floride.

Isaias se trouve actuellement à une centaine de kilomètres à l'est de Charleston, en Caroline du Sud, et se déplace avec des vents soutenus de 120 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami en Floride.

Une dépression entre dans la catégorie 1 de l'échelle de Saffir-Simpson de classification des ouragans — qui en compte cinq — lorsque ses vents soutenus maximaux dépassent les 119 km/h.

L'œil de l'ouragan «va s'approcher des côtes du nord-est de la Caroline du Sud et du sud de la Caroline du Nord au cours des prochaines heures», indique le NHC, d'après qui Isaias «doit toucher terre ce soir».

Le Centre met en garde contre la menace de vents violents, d'inondations et de fortes vagues dans les Caroline, dont les habitants sont habitués chaque été ou presque au passage des phénomènes météorologiques.

Le président Donald Trump a annoncé avoir déclaré l'état d'urgence pour la Floride et les deux Caroline afin de libérer des fonds fédéraux.

«Tout le monde doit rester vigilant», a-t-il averti lors d'une conférence de presse.

«J'encourage tout le monde à suivre les directives des autorités locales et des États», a-t-il ajouté.

«En Caroline du Nord, nous savons en gros quoi faire, comme ne pas conduire sur les routes inondées, s'abriter dans un endroit sûr et préparer un kit d'urgence», a déclaré au cours de la fin de semaine le gouverneur de cet État, Roy Cooper.

«Mais cette fois, mettez aussi vos masques et désinfectants pour les mains dans votre kit et n'oubliez pas de respecter la distanciation» physique, a-t-il ajouté.

Comme de nombreux États du sud et de l'ouest des États-Unis, les Caroline du Sud et du Nord font face depuis plusieurs semaines à une recrudescence de la pandémie de COVID-19.

Un temps classé comme ouragan de catégorie 1 avant d'être rétrogradé en tempête tropicale puis de redevenir un ouragan, Isaias a fait la semaine dernière une victime dans le territoire américain de Porto Rico, une femme de 56 ans dont le véhicule a été emporté par les eaux.

La dépression a également fait des dégâts, mesurés, en République dominicaine et dans les Bahamas.

Elle a en revanche épargné la Floride, dont les autorités, déjà aux prises avec la pandémie de COVID-19, craignaient le pire.

+++

ISAIAS AU QUÉBEC MERCREDI MATIN, SELON ENVIRONNEMENT CANADA

Isaias devrait atteindre le Québec sous une forme grandement affaiblie, mercredi, selon la plus récente mise à jour du Centre canadien de prévision des ouragans d'Environnement Canada.

Le système devrait traverser l'État américain du Maine pour gagner l'est du Québec et le Nouveau-Brunswick au cours de la soirée de mardi et dans la nuit jusqu'à mercredi.

Comme prévu, Isaias a repris de la vigueur et est redevenu un ouragan de catégorie 1 en fin de journée lundi, en poursuivant sa course vers la Caroline du Sud et du Nord après avoir effleuré la Floride au cours de la fin de semaine. Ses vents soufflaient alors jusqu'à 137 km/h.

La trajectoire publiée en soirée par le Centre canadien de prévision des ouragans d'Environnement Canada précise toutefois que le système deviendra une tempête post-tropicale avant de franchir la frontière canado-américaine.

Le centre prévoit que «les répercussions les plus probables pour le Canada seront la possibilité de pluie forte sur le sud et l'est du Québec ainsi que des vents modérés soufflant en rafales».

Des vents du sud soufflant en rafales à 60 km/h sont possibles sur le Nouveau-Brunswick et certaines parties du Québec.

Celles-ci comprennent les régions de Québec, de l'Estrie, de la Beauce et de Charlevoix, de même que la majeure partie de la Côte-Nord et de la péninsule de la Gaspésie.

Il pourrait tomber jusqu'à 60 mm de pluie sur le sud de la province tôt mercredi.

Pour sa part, le National Hurricane Center des États-Unis illustre sur sa carte que les précipitations les plus importantes tomberont dans les États limitrophes du Vermont, du New Hampshire et du Maine.  LA PRESSE CANADIENNE