Amber Guyger

Inculpation de la policière qui avait tué son voisin en se trompant de logement

CHICAGO — Une policière blanche de Dallas, qui avait abattu un voisin noir en se trompant d’appartement en rentrant chez elle, a été inculpée vendredi de meurtre.

Amber Guyger, 30 ans, avait dans un premier temps été poursuivie pour homicide involontaire, la famille de la victime dénonçant un «traitement de faveur» dans cette affaire qui a rencontré un écho au-delà de la frontière texane, voire américaine.

La policière, qui venait de terminer son service, a tué dans la nuit du 6 au 7 septembre Botham Shem Jean, un homme de 26 ans originaire de l’île de Sainte-Lucie, dans les Caraïbes, qui vivait dans l’appartement en dessous du sien.

Elle assure être descendue de l’ascenseur au mauvais étage et être entrée sans se rendre compte de son erreur dans l’appartement de son voisin, qui n’était pas fermé à clé.

Dans la pénombre, pensant avoir à faire à un intrus, elle a ouvert le feu sur le jeune homme, employé du cabinet d’experts comptables PriceWaterhouseCoopers et diplômé en 2016 d’une université de l’Arkansas.

La police de Dallas, pour laquelle Amber Guyger travaillait depuis quatre ans, l’a renvoyée.

Un grand jury a annoncé vendredi inculper l’ex-agente pour meurtre, lui faisant encourir la prison à vie.

«C’est une grande avancée. Mais ce n’est aussi qu’un début», a commenté Lee Merritt, l’avocat de la famille de Botham Shem Jean.

Les statistiques judiciaires montrent qu’il est rare aux États-Unis qu’un policier blanc ayant tué un Noir soit condamné pour meurtre.

Un éventuel procès de la policière ne s’ouvrira pas avant au moins un an, a indiqué Faith Johnson, la procureure de Dallas.