Les diocèses de l'Illinois ont rendu publics les noms de 185 prêtres visés par des accusations sérieuses, mais l'examen de leurs archives par les services de la procureure de cet État a montré qu'ils avaient été avisés «d'accusations contre au moins 500 prêtres supplémentaires», a écrit la procureure dans un rapport préliminaire.

Illinois: près de 700 prêtres accusés d'actes pédophiles

CHICAGO — Près de 700 prêtres catholiques ont été visés par des accusations d'agression sexuelle sur mineur dans les diocèses de l'Illinois au cours des dernières décennies, a révélé mercredi la procureure de cet État.

Les diocèses de l'Illinois ont rendu publics les noms de 185 prêtres visés par des accusations sérieuses, mais l'examen de leurs archives par les services de la procureure a montré qu'ils avaient été avisés «d'accusations contre au moins 500 prêtres supplémentaires», écrit Lisa Madigan dans un rapport préliminaire.

La plupart des cas n'ont pas fait l'objet d'enquête appropriée, ou n'ont fait l'objet d'aucune enquête, ajoute-t-elle, en regrettant que la justice n'ait pas été saisie.

«Les premières étapes de notre enquête ont déjà prouvé que l'Église catholique n'est pas capable de faire sa police elle-même», estime Mme Madigan dans un communiqué.

«Les accusations d'agression sexuelle sur mineur, même si elles remontent à de longues années, ne peuvent pas être considérées comme une question interne», assène-t-elle encore.

La procureure a ouvert une enquête sur les abus dans l'Église catholique de son État après la publication cet été d'un rapport accablant sur le clergé de Pennsylvanie.

Les services du procureur de Pennsylvanie avaient détaillé des abus perpétrés par plus de 300 prêtres prédateurs et dont ont été victimes plus de 1000 enfants sur plusieurs décennies.

Dans la foulée, l'archevêque de Washington, le cardinal Donald Wuerl, accusé d'avoir contribué à étouffer le scandale, a été contraint de démissionner. Des diocèses ont commencé à publier des listes noires et une dizaine d'États ont initié des investigations pour mettre au jour les abus.