Le président Donald Trump a tenu lundi ses trois derniers rassemblements dans l’Ohio, l’Indiana et le Missouri.

Élections de mi-mandat: un référendum sur lui, affirme Trump

WASHINGTON — Le président Donald Trump a imploré ses partisans d’aller voter aux élections de mi-mandat de mardi, signalant que les médias traiteraient les résultats du scrutin comme un référendum sur sa présidence.

Lors d’une assemblée publique télévisée, lundi, le président républicain a affirmé qu’il était d’une certaine manière sur le bulletin de vote, même si son nom n’y apparaît pas.

Selon M. Trump, les médias considèrent que ce scrutin représente un référendum «sur moi et sur nous, en tant que mouvement».

Le président a formulé ces commentaires alors qu’il se préparait à un blitz final de rassemblements dans trois États, qui vise à limiter les défaites républicaines qui pourraient ébranler considérablement les deux dernières années de son mandat.

Il a conclu son allocution en déclarant, sans fournir d’élément appuyant ses allégations, que si les démocrates reprenaient le contrôle du Congrès, ils provoqueraient une vague de migrations illégales et de crimes.

Lundi, il a aussi affirmé que si les démocrates gagnaient, ils déferaient tout ce que le président républicain a accompli pendant les deux dernières années.

«Tout cela est très fragile», a-t-il plaidé.

M. Trump a tenu ses trois derniers rassemblements électoraux lundi dans l’Ohio, l’Indiana et le Missouri, un jour après ses escales au Tennessee et en Géorgie, où il a tenté d’inciter les républicains satisfaits à se rendre aux urnes.

«Vous voulez que la prospérité de la Géorgie prenne fin? a lancé Donald Trump devant la foule à Macon. Votez pour le démocrate.»

 Invités spéciaux

Le président a aussi mis en garde ses partisans contre les groupes d’extrême gauche et la caravane de migrants d’Amérique centrale qui se dirigent vers la frontière américano-mexicaine, qu’il a qualifiée «d’invasion». Donald Trump a eu un programme de campagne chargé dans la dernière partie de la course, avec 11 rassemblements répartis sur six jours. Dans la dernière étape, le président s’est fait accompagner par des invités spéciaux.

En Géorgie, il a présenté l’ancien entraîneur de football de l’Université de Géorgie, Vince Dooley, à la foule de partisans. Le chanteur country Lee Greenwood a quant à lui interprété God Bless the USA à Chattanooga, au Tennessee.

Lundi, l’animateur conservateur Rush Limbaugh participera à son événement au Missouri.

Donald Trump prévoit passer le jour du scrutin à la Maison-Blanche, où il accordera des entrevues à des médias, avant de suivre les résultats pendant la soirée.