Le chef de la majorité sénatoriale, Mitch McConnell (à gauche), et son homologue démocrate, Chuck Schumer, ont annoncé mercredi un accord, portant sur les montants des budgets 2018 et 2019.

Compromis pour une hausse du budget américain

WASHINGTON — Les dépenses publiques américaines devraient fortement augmenter dans les deux prochaines années, selon un accord scellé mercredi par la majorité républicaine et l’opposition démocrate du Sénat américain, et qui doit encore être voté par les parlementaires.

Si ce compromis se concrétisait, le président Donald Trump obtiendrait la hausse voulue du budget militaire. Mais les républicains ont concédé en échange aux démocrates une augmentation comparable du reste du budget, acceptant de faire sauter les verrous d’austérité qui contraignaient les dépenses fédérales depuis 2011.

Les parlementaires ont au passage remis à plus tard la question épineuse de la régularisation des centaines de milliers de clandestins appelés «Dreamers», provoquant une gronde chez certains démocrates.

Le chef de la majorité sénatoriale, Mitch McConnell, et son homologue démocrate, Chuck Schumer, ont annoncé mercredi cet accord, portant sur les montants des budgets 2018 et 2019. Il mettrait fin au rythme de financements de court terme qui étaient devenus la norme et empêchaient le gouvernement de planifier à long terme ses dépenses et investissements.

Le président Trump a annoncé son soutien entier, bien que le compromis n’inclue rien pour ériger le mur promis à la frontière mexicaine, une de ses principales promesses de campagne. «Cet accord budgétaire est trop important pour notre grande armée», a-t-il tweeté. «Républicains et démocrates doivent soutenir nos soldats et soutenir cette loi!»

«Personne ne dira que c’est un accord parfait, mais nous avons tout fait pour trouver un terrain d’entente», a déclaré de son côté Mitch McConnell.