Le Nouvelliste
Anne-Claude Hébert-Moreau fait partie des parents qui ont décidé de se mobiliser pour éviter que l’école de Saint-Élie-de-Caxton perde deux de ses enseignantes.
Anne-Claude Hébert-Moreau fait partie des parents qui ont décidé de se mobiliser pour éviter que l’école de Saint-Élie-de-Caxton perde deux de ses enseignantes.

Mobilisation à l'école de Saint-Élie-de-Caxton qui perd deux enseignantes

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La révision de l’indice de défavorisation a des conséquences tangibles pour l’école primaire Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton qui va perdre deux enseignantes. Une situation qui inquiète grandement les parents qui déplorent aussi ne pas avoir été convenablement informés de la situation.