Le projet Mix ta culture a été lancé mardi à La Tuque. Sur la photo: Mélina Faucher, agente de migration Place aux jeunes et Sonia Champagne, coordonnatrice de Choisir La Tuque.

Mixer les cultures pour mieux s’intégrer

La Tuque — Choisir La Tuque aura désormais une corde de plus à son arc. Une nouvelle initiative a été lancée, mardi, afin de poursuivre la mission d’attirer, d’accueillir et d’assurer la rétention des nouveaux citoyens sur le territoire. Il s’agit du projet Mix ta culture.

«C’est un jumelage entre les citoyens déjà établis et les nouveaux citoyens», explique d’entrée de jeu, Sonia Champagne, coordonnatrice de Choisir La Tuque.

On indique que le besoin d’accompagnement à l’établissement plus soutenu s’est fait ressentir à la suite de l’arrivée de travailleurs étrangers dans les entreprises locales.

«Ces travailleurs avaient l’habitude de retourner vers les grands centres urbains lors des congés afin d’y retrouver leurs repères. Avec Mix ta culture, nous souhaitons créer un milieu où ils se sentiront inclus et où ils pourront se créer de nouveaux repères.»

Le principe est simple, il s’agit d’un jumelage entre des Latuquois bien établis et les nouveaux arrivants provenant de tous milieux afin de partager les connaissances et les intérêts de chacun.

«C’est un accompagnement plus physique que ce que l’on offre déjà. Par exemple, quelqu’un qui voudrait connaître des places de pêche par exemple, nous on ne peut pas l’amener en chaloupe», note Mélina Faucher, agente de migration Place aux jeunes.

On explique qu’il s’agit d’un moment de découverte, de partage de savoir et de potentiels liens d’amitié. Les jumelages seront effectués selon les intérêts des bénévoles et des nouveaux citoyens. L’objectif est d’aider ces derniers à s’intégrer, à se créer un réseau de contacts et ainsi, faire croître un sentiment d’appartenance afin que ceux-ci décident de rester dans la région.

La population latuquoise est donc invitée à s’impliquer bénévolement auprès de nouveaux citoyens via la stratégie Choisir La Tuque. Des séances d’information seront organisées à différents moments pendant l’année. La première séance aura lieu le 17 avril au Carrefour Emploi.