Le demi-Ironman réalisé par Martin Alarie-Rivard a permis de remettre un montant de 2500 $ au Domaine scout Saint-Louis-de-France. Sur la photo: Martin Alarie-Rivard, athlète et animateur scout, Sébastien Johnson, coordonnateur du Domaine scout Saint-Louis-de-France, Tiffany Corduant, directrice d’un magasin TELUS ainsi que Pierre Larose, secrétaire au conseil d’administration du Domaine scout Saint-Louis-de-France.

Mission accomplie pour Martin Alarie-Rivard

TROIS-RIVIÈRES — Un demi-Ironman plus tard, Martin Alarie-Rivard peut dire mission accomplie. En plus de l’exploit sportif qu’il a réalisé, l’homme qui pesait auparavant plus de 400 livres a pu remettre une somme de 2500 $ au Domaine scout Saint-Louis-de-France, qui a soutenu son progrès tout au long de son entraînement et dans lequel il s’implique depuis très longtemps.

C’est grâce à un programme initié par l’entreprise TELUS que l’athlète a été en mesure d’effectuer ce don. Dans le cadre de cette initiative, un montant d’argent était remis par la compagnie à l’organisme tenant le plus à coeur au sportif selon le nombre de vue qu’obtenait une vidéo produite en prévision de l’épreuve.

Lorsque TELUS l’a approché, l’athlète n’a pas hésité une seule seconde à choisir le Domaine scout Saint-Louis-de-France. «Le scoutisme a toujours eu une place de choix dans ma vie. De plus, le Domaine scout Saint-Louis-de-France est un organisme qui accueille un très grand nombre de scouts et c’était primordial pour moi que plusieurs jeunes puissent profiter du montant d’argent amassé», explique l’athlète.

Exploit après exploit

Rappelons que M. Alarie-Rivard s’est mis à reprendre sa santé en main le jour où il est devenu incapable d’accompagner son groupe scout lors des activités en plein air. Motivé à se métamorphoser, il a ensuite subi une gastrectomie pariétale et, depuis, n’a plus jamais cessé l’activité physique. Le sport est devenu pour lui un besoin aussi essentiel que la respiration.

Acquérant une forme physique de plus en plus grande, il s’est fixé une panoplie d’objectifs qu’il a tous atteints les uns après les autres. Ainsi, avant de compléter son demi-Ironman le 21 juin dernier, Martin Alarie-Rivard avait complété une course de 10 km à Ottawa ainsi qu’un triathlon dans la catégorie sprint.

D’ailleurs, celui-ci n’a pas fini d’accumuler les réalisations impressionnantes. «En plus de mon retour à l’animation scout dans deux semaines, j’ai recommencé l’entraînement en vue du Triathlon des Défis du parc national de la Mauricie ainsi que du Marathon des couleurs», conclut-il.