Une manifestation se tenait ce matin devant le CHAUR pour dénoncer les mesures d'austérité et leurs effets sur les femmes.

Mesures d'austérité: des centres de femmes manifestent

Une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés lundi matin devant le CHAUR de Trois-Rivières afin de dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement libéral et de leurs effets sur les femmes dans notre société. La manifestation se tenait à l'initiative de six centres de femmes de la région.
Supportées par des membres de la Table régional des organismes communautaires (TROC) Centre-du-Québec et Mauricie ainsi que par la CSN, les femmes ont tenu une procession symbolique au cours de laquelle elles ont rappelé les différents effets que peuvent avoir les mesures d'austérité sur la santé physique, psychologique, sociale et financière des femmes. Ces différentes conséquences ont été caricaturées comme étant des pansements qui ont été apposés sur un mannequin, qui a ensuite été livré à la porte du CHAUR de façon symbolique.
«Les cicatrices des mesures d'austérité font toujours souffrir les femmes. Les hausses de tarifs en CPE, le non-renouvellement des ententes en matière d'égalité dans les régions, les pertes d'emplois dans les services de première ligne en éducation et en santé continuent d'avoir des répercussions sur la santé des femmes et sur leur autonomie économique, les obligeant à faire des choix qu'elles ne feraient pas autrement», a déclaré Linda Provençal, représentante régionale des centres de femmes.
Plus de détails dans Le Nouvelliste de mardi