Le maire de Saint-Pierre-les-Becquets, Yves Tousignant, devant l'épicerie qui devrait être relancée au printemps.

Saint-Pierre-les-Becquets devrait retrouver son épicerie

Si le maire Yves Tousignant a commencé son mandat avec une fermeture d'épicerie sur les bras, sa municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets devrait pouvoir la retrouver en avril.
«Il y a des démarches qui se font pour une reprise par un propriétaire asiatique», a confirmé le premier magistrat.
Et cette bonne nouvelle est accompagnée d'un processus que vient d'enclencher son conseil municipal pour un plan de développement local. Lundi, les élus ont d'ailleurs pris connaissance de l'approche proposée par la SADC de Nicolet-Bécancour.
«Quand j'étais maire il y a 30 ans, Saint-Pierre-les-Becquets comptait 1500 habitants alors que nous sommes maintenant 1200, soit une baisse de 20 %», fait-il remarquer, d'où la nécessité d'un diagnostic et d'un plan de match.
Il faut dire que la SADC a déjà réalisé ce même type d'accompagnement auprès de Parisville, Grand-Saint-Esprit, Saint-Guillaume et Saint-Pie-de-Guire. «On sera la première municipalité sur la route 132 à avoir son plan de développement local», souligne fièrement le maire Tousignant qui dit «ne pas vouloir seulement s'occuper du quotidien».
Un comité de développement local sera donc formé et une consultation publique est prévue en juin. À la fin de l'été, la SADC va présenter les priorités retenues selon les enjeux et le plan de développement devrait être adopté en octobre par le conseil municipal.
Par ailleurs, la Résidence Des-Jardins-les-Becquets pour personnes âgées réalisera cette année un agrandissement au coût d'un million de dollars, faisant passer le nombre d'unités de 24 à 51. Et un projet de Centre de la petite enfance est dans l'air.
En 2014, une étude sera commandée auprès de l'Office de tourisme de Bécancour pour améliorer le coeur du village. Et un comité sera formé pour analyser la possibilité de regrouper la clientèle des écoles primaires de Saint-Pierre-les-Becquets et Sainte-Cécile-de-Lévrard en un seul bâtiment, ce qui correspond à un total de 80 élèves.
L'an prochain, Saint-Pierre-les-Becquets deviendra le dernier village de la rive sud, entre Lévis et Longueuil, à réaliser l'assainissement de ses eaux usées, et ce, au coût de plus de 11 millions de dollars. Des subventions gouvernementales de 8,8 millions de dollars sont toutefois attendues.
«Et c'est un gel de taxes pour 2014», s'est plu à annoncer en conclusion le maire Tousignant.