Déjà la deuxième région la plus âgée de la province, la Mauricie comptera plus du tiers de sa population au-delà de l'âge de 65 ans d'ici 2036.

Mékinac comptera 42 % de personnes âgées en 2036

Déjà la deuxième MRC comptant sur la plus vieille population à l'échelle provinciale, Mékinac devra composer avec une proportion encore plus importante de personnes âgés de 65 ans et plus d'ici 2036 alors que pas moins de 42 % aura atteint cet âge.
Incidemment, Mékinac se retrouvera également parmi les endroits misant sur la plus faible proportion de 20-64 ans avec 43 %, selon l'étude Perspectives démographiques des MRC du Québec, 2011-2036, rendue publique mercredi par l'Institut de la statistique du Québec.
Seule la MRC de Les Basques, dans le Bas-Saint-Laurent, surpassera Mékinac en terme de population âgées avec une proportion qui atteindra 45 % d'ici 22 ans.
Selon le maire de Saint-Tite, André Léveillé, les différentes municipalités de Mékinac doivent redoubler d'ardeur pour freiner l'exode des jeunes vers les plus grands centres urbains.
«Le secret dans tout ça, c'est qu'il faut trouver des moyens de rajeunir notre population. Et pour faire ça, on doit créer des entreprises qui permettront à des jeunes de travailler plutôt que de quitter la région. On travaille justement à ça, créer de nouveaux emplois», souligne-t-il.
En plus de Mékinac, deux autres MRC de la région miseront sur plus du tiers de la population âgée de 65 ans et plus, soit Shawinigan et Maskinongé. Trois-Rivières ne suivra pas bien loin derrière non plus avec 32,5 % d'aînés.
Pour l'ensemble de la Mauricie, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus passera de 20 % en 2011 à 34 % en 2036, ce qui la placera au troisième rang des régions les plus vieilles, derrière Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (38 %) et le Bas-Saint-Laurent (36 %).
D'autre part, au cours des 22 prochaines années, l'âge moyen en Mauricie bondira de 44 à 49 ans. C'est évidemment dans Mékinac qu'il atteindra un sommet à 54 ans. Pour l'ensemble du Québec, la moyenne sera haussée à 45 ans.
Une population en légère croissance
En ce qui concerne la croissance de la population, le Centre-du-Québec connaîtra une hausse appréciable de 12,6 % alors que la région devrait atteindre les 266 000 personnes. La population de Bécancour croîtra de 13 % alors que Nicolet-Yamaska jouira d'une faible hausse de 2,5 %.
Du côté de la Mauricie, elle devrait enregistrer une faible hausse avoisinant les 4 %, pour atteindre plus 276 800 personnes, avec Trois-Rivières (9 %), Des Chenaux (9 %) et Maskinongé (5 %) qui augmenteront tandis que La Tuque (-6 %), Shawinigan (-6 %) et Mékinac (-5 %) verront leur population diminuer légèrement.
C'est dans les régions de Laval et Lanaudière qu'on connaîtra les plus grandes croissances de population d'ici 2036, soit 30 % à chaque endroit.
Croissance de la proportion des personnes de 65 ans et plus
MAURICIE
MRC | 2011 | 2036
Mékinac | 25 % | 41,9 %
Shawinigan | 23,9 % | 38,2 %
Maskinongé | 19,2 % | 33,8 %
Trois-Rivières | 19,5 % | 32,5%
Des Chenaux | 17,5 % | 30,2 %
La Tuque | 16,9 % | 28,2 %
CENTRE-DU-QUÉBEC
MRC | 2011 | 2036
Arthabaska | 17,3% | 32,6 %
Nicolet-Yamaska | 19,1 % | 31,4 %
Bécancour | 18,7 % | 31,3 %
L'Érable | 18,9 % | 31,1 %
Drummond | 16,3 % | 29,3 %