Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.

2014 s'annonce prometteuse pour Saint-Tite

«Si nous avons tous été élus ou réélus par acclamation, ça doit vouloir dire quelque chose.» Le maire de Saint-Tite, André Léveillé, voit comme une bonne note à son bulletin le fait que tout le conseil municipal n'ait pas eu à passer par des élections l'automne dernier. Et c'est dans cet esprit positif qu'il met la table pour 2014, une année qui, à son avis, s'annonce prometteuse autant au point de vue municipal, économique que culturel.
Le dossier de l'eau potable, pour un, peut enfin prendre son envol depuis que le ministre de l'Environnement a délivré un certificat autorisant la Ville à réaliser d'urgence son projet de construction d'une nouvelle prise d'eau dans le lac Éric, à Grandes-Piles.
Ce dossier réalisé, le conseil a bien l'intention de revenir à la charge auprès de Québec pour une demande d'aide financière visant l'installation d'infrastructures municipales dans le voisinage du Marché Métro, (route 153) afin de favoriser l'arrivée d'une auberge à caractère western.
Ce type d'établissement touristique est d'autant plus important pour la Ville de Saint-Tite que le CLD Mékinac vient d'annoncer qu'il travaille sérieusement à la réalisation d'un important manège équestre intérieur, capable d'accueillir des événements sportifs majeurs se déroulant sur plusieurs jours, et ce, 12 mois par année, dès 2015.
Toujours de concert avec le CLD Mékinac, Saint-Tite devrait pouvoir souligner en 2014 le lancement de quatre projets industriels, sur lesquels on se fait encore très discret. On sait toutefois qu'un investisseur français qui a déjà un lien d'affaires avec Les enveloppes universelles de Saint-Tite, doit revenir en mars pour mettre la dernière main à son projet de centre de production d'appâts nouveau genre. «Nous avons aussi six projets commerciaux qui seront bientôt dévoilés», assure le maire, enthousiaste.
La Ville terminera également en 2014 son nouveau plan d'urbanisme, le tout en concordance avec le schéma d'aménagement de la MRC de Mékinac. Ce document viendra enfin remplacer les deux plans d'urbanisme existants pour la Ville de Saint-Tite et Saint-Tite paroisse, avec lesquels le conseil travaillait jusqu'à ce jour, reliquat d'une ancienne structure municipale.
«On termine la rédaction de notre règlement et une assemblée publique aura lieu le 24 mars, précise le maire Léveillé. Il sera surtout question de nouveaux quartiers résidentiels, car c'est très important pour nous, en plus des secteurs où seront permis les usages commerce léger, industriel et industriel lourd. On sera enfin à jour avec un seul plan d'urbanisme adapté au schéma d'aménagement.»
Parallèlement à ces travaux, Saint-Tite oeuvre aussi à son plan de mesures d'urgence et prévoit pour l'été prochain un exercice important afin de le mettre à l'épreuve. «Il ne faut pas oublier qu'on reçoit des milliers de personnes pendant le Festival western et qu'il faut être prêts à parer toute éventualité. C'est très important pour nous, note André Léveillé. On a même eu une rencontre avec des représentants du CN pour discuter de transport de matières dangereuses. Avec tout ce qui se passe actuellement, il faut prendre ça au sérieux.» Toutefois, il est encore trop tôt pour dire quelle sera la nature de l'événement qui sera simulé.
C'est aussi en 2014 que prendront fin les célébrations du 150e anniversaire de la Ville de Saint-Tite, et il reste quelques activités intéressantes au programme. Le 24 mai verra en effet le retour de l'Orchestre du 7e art de Sherbrooke qui a fait un passage très remarqué l'automne dernier au Festival western en présentant les grands thèmes de films westerns. Cette fois, le concert aura lieu dans l'église de Saint-Tite, sur fond d'images historiques de la ville.
«On rencontre la chef d'orchestre la semaine prochaine. Ce sera un des gros événements de nos festivités, prédit le maire. Mais la clôture de ces fêtes aura lieu le 11 juillet avec le dévoilement de la grande murale sur le bureau de poste, illustrant Saint-Tite à ses origines. On attend une petite aide de Patrimoine Canada. Ce sont des artistes locaux qui vont la réaliser. Ils ont suivi une formation pour le faire.»
Toujours dans le cadre de ses festivités, la Ville a l'intention de reprendre en mai son grand rallye historique, gâché par le mauvais temps l'année dernière, en invitant les participants du rassemblement monstre de la Fédération québécoise de camping caravaning, à y prendre part avec le public.
Enfin, Saint-Tite offrira toujours à ses commerçants en 2014 la possibilité de participer à un plan de revitalisation commercial même si jusqu'à maintenant l'accueil à ce programme a été mitigé, les commerçants préférant s'en tenir au Plan western adopté il y a environ 15 ans.
Pour sa part, la Ville continuera à donner l'exemple, entre autres avec des travaux à l'hôtel de ville, (installation d'un ascenseur et rénovation des bureaux). Elle poursuivra aussi la plantation d'arbres et le fleurissement du coeur commercial de Saint-Tite, tout en aménageant les entrées de la ville, en espérant créer ainsi un effet d'entraînement. D'autres projets sont sur la planche à dessin dont un jardin en face de l'église, mais qui ont dû être reportés à cause des dépenses encourues par les festivités du 150e.
«Ça va bien, on prépare l'été avec les concerts en plein air, les camps d'été, etc. On a aussi un bel hiver bien occupé au sportium. Je suis enthousiasmé de ce qui se passe. Il y a une belle synergie avec nos cadres et nos comités de travail fonctionnent bien. Les deux nouveaux élus ont rapidement pris leur place. C'est vraiment agréable», de conclure le maire Léveillé.