Les visiteurs étaient bien plus nombreux samedi que dimanche au Méga salon camping, chasse et pêche. La tempête a fait baisser l'achalandage.

Méga salon camping: la tempête fait baisser le nombre de visiteurs

Alors que le printemps est théoriquement arrivé, les grands salons des deux dernières semaines à Trois-Rivières ont dû composer avec des tempêtes de neige.
Après l'Expo habitat la semaine dernière, c'était au tour ce week-end au Méga salon camping, chasse et pêche de subir les affres de Dame nature. Les difficiles conditions routières de dimanche ont fait baisser le nombre de visiteurs de la 23e édition du grand salon qui a lieu au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.
«Le temps ne nous a pas aidés. Nous avons connu une baisse. On ne battra pas le record cette année. C'est un peu désolant, mais qu'est-ce qu'on peut faire», lance d'emblée Gaétan Mondou, le promoteur du Méga salon, qui estime que l'événement a attiré entre 6 et 7 % de moins de visiteurs qu'en 2013.
Malgré cette baisse d'achalandage, M. Mondou parle d'un succès. «Mais l'important c'est que les exposants soient satisfaits. Ils ont quand même réussi à faire de bonnes ventes.»
Avec le temps hivernal qui se prolonge, des pourvoyeurs de la région s'inquiètent pour le début de la saison de pêche. Selon les secteurs plus au nord de la Mauricie, la pêche sera permise à partir du début du mois de mai. Toutefois, les lacs sont toujours glacés et cette glace est épaisse. Des pourvoyeurs de la Mauricie présents au salon affirmaient que le couvert de glace était encore d'environ trois pieds.
«J'ai déjà des réservations pour le début du mois de mai. J'espère que d'ici là, les lacs seront dégelés», souligne Dany Tremblay, le propriétaire de la pourvoirie Domaine Touristique à La Tuque. «Si les lacs sont encore glacés, je n'aurais d'autre choix que de déplacer les clients l'an prochain. Je suis presque plein pour le reste de la saison.»
Les conditions hivernales freinent également quelque peu les réservations chez plusieurs pourvoyeurs. C'est le cas de la pourvoirie Martin et Achimac, deux entreprises qui ouvrent au réservoir Gouin. «Normalement, le téléphone sonne beaucoup plus à cette période de l'année», a avoué Daniel Cabana, propriétaire de la pourvoirie Achimac.
Tout le week-end, les visiteurs ont pu découvrir 160 exposants offrant une multitude de services pour les amateurs de camping, de chasse et de pêche.