Fidèle à son habitude, le Méga salon camping, chasse et pêche a attiré les foules avec plus de 140 exposants.

Méga salon camping, chasse et pêche: en attendant l'été...

Dame Nature nous l'a prouvé samedi: l'hiver n'a pas encore tiré sa révérence. Il y avait toutefois une agréable odeur d'été tout le week-end au Complexe sportif Alphonse-Desjardins avec la tenue du 26e Méga salon camping, chasse et pêche.
Fidèle à son habitude, le rendez-vous annuel a attiré les foules avec plus de 140 exposants allant, entre autres, des produits de toutes sortes pour la chasse et la pêche aux véhicules motorisés pour profiter des joies estivales. 
«On est vraiment content de la réponse des gens. Dès vendredi soir, on a enregistré des chiffres supérieurs aux autres années», se réjouit le promoteur du salon, Gaétan Mondou.
Plusieurs visiteurs en ont d'ailleurs profité pour réserver des séjours de chasse et de pêche auprès des pourvoyeurs et réserves fauniques présents. Après tout, ces activités commenceront dans quelques semaines à peine. «Et les pêcheurs commencent vraiment à avoir hâte de mettre la canne à l'eau, on le voit», lance M. Mondou.
«Avec la petite neige de samedi, ç'a découragé un peu les gens. Ils sont vraiment tannés de l'hiver et nous, on a hâte que les lacs calent», confirme Gilles L'Amoureux de la Pourvoirie du lac Blanc.
Mais ce bref retour à l'hiver n'aura tout de même pas empêché la pourvoirie de faire de bonnes affaires ce week-end. «Au printemps comme ça, plusieurs réservent d'avance. On a même des réservations d'un an d'avance pour les meilleures périodes de pêche soit mai et juin. Ce week-end, on a vu autant des habitués réserver que des nouveaux qui veulent venir cette année», mentionne M. L'Amoureux.
Même son de cloche du côté de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) qui était présente au salon pour présenter certaines des réserves fauniques de la province.
«Ça s'est très bien passé tout le week-end dû à l'achalandage élevé. On est au début avril et on sent l'effervescence pour l'ouverture de la pêche. On a beaucoup de petites familles qui viennent nous voir, car dans le réseau SEPAQ, on a beaucoup de promotions pour elles. On commence d'ailleurs à ne plus avoir de places durant les fins de semaine en début de saison», affirme Mathieu Caron, directeur de la réserve faunique de Portneuf.
Quatre réserves fauniques de la région étaient représentées au CSAD en plus de quelques autres d'ailleurs au Québec. «La plupart des gens veulent rester près de Trois-Rivières et c'est exactement ce qu'on leur offre avec des réserves à une heure d'ici. Il y a quand même des gens qui souhaitent voyager un peu et qui réservent des séjours de pêche aussi loin qu'en Gaspésie», explique-t-il.
D'autres visiteurs ont également pris quelques minutes pour admirer les nombreux motorisés, véhicules tout-terrain et embarcations nautiques de l'année qui prenaient place dans le complexe sportif.
Seule véritable nouveauté cette année à l'horaire du Méga salon camping, chasse et pêche, des modèles du célèbre magazine Summum ont défilé avec des vêtements de chasse et pêche, une activité qui a attiré bien des curieux.