Un nouveau service de médiation citoyenne a récemment été lancé dans Mékinac en présence de Nathalie Guindon, médiatrice bénévole; Bernard Thompson préfet de la MRC de Mékinac; Frédérique Gehin, intervenante à l'organisme Volteface; Annie Girard, directrice de l'organisme Volteface; Jean Gagnon, médiateur bénévole; Sylvie St-Onge médiatrice bénévole et Mylène Trudel, intervenante à l'organisme Volteface et chargée de projet pour Médiation citoyenne Mékinac.

Médiation citoyenne: un nouveau service lancé dans Mékinac

Un nouveau service de médiation citoyenne a récemment été lancé dans Mékinac.
Portant tout simplement le nom de Médiation citoyenne de Mékinac, ce service constitue le fruit du labeur de l'organisme de justice alternative Volteface et de ses partenaires. Il s'inscrit par ailleurs dans la démarche provinciale du Regroupement des organismes de justice alternative du Québec et a comme objectif la promotion d'une saine gestion des conflits dans la communauté.
Concrètement, Médiation citoyenne Mékinac constitue un outil mis à la disposition des membres de la communauté afin de gérer certaines situations problématiques dont des conflits de voisinage, certains conflits interpersonnels, en milieu de travail et entre citoyens et institution, et ce, de façon entièrement gratuite et confidentielle.
«Le service de médiation citoyenne a comme objectif de remettre le pouvoir aux citoyens en misant sur la communication et d'offrir une alternative au système de justice traditionnel qui peut s'avérer souvent coûteux et insatisfaisant pour les citoyens», affirme Mylène Trudel, intervenante et chargée de projet de l'organisme de justice alternative Volteface.
Son développement par l'organisme Volteface a été rendu possible grâce à une aide financière provenant du Fonds de développement des territoires de la MRC de Mékinac.
«Un projet comme la médiation citoyenne, qui tend à remettre l'individu à l'avant-plan est bienvenu, surtout dans un milieu rural comme Mékinac où le tissu social, si important, est à la base de tout», souligne le préfet de la MRC de Mékinac, Bernard Thompson.
Ce service, qui existe notamment grâce à l'implication bénévole de citoyens, s'inspire de plusieurs autres expériences concluantes. Des services de médiation citoyenne ont entre autres déjà fait leurs preuves à Shawinigan, Drummondville, Victoriaville, Trois-Rivières et Louiseville.
Les personnes qui souhaitent faire appel à ce service peuvent laisser un message sur la boîte vocale en appelant au 418 507-1605.