Maxime Comtois

Maxime Comtois victime de propos racistes, dit Bérubé

VANCOUVER - Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, a déclaré que les insultes dirigées à l'endroit du capitaine de l'équipe canadienne de hockey junior, Maxime Comtois, étaient du «racisme anti-francophone».

Bérubé a utilisé son compte Twitter pour partager ses états d'âme après que Comtois eut été très sévèrement critiqué à la suite de son tir de punition raté en prolongation dans la défaite de 2-1 subie aux mains de la Finlande, en quarts de finale du Championnat mondial junior.
Plusieurs des commentaires ciblaient la langue maternelle de Comtois. Le patineur de 19 ans de Longueuil est francophone.

À lire aussi: La Finlande élimine le Canada 2-1 en prolongation

Les commentaires ont depuis été verrouillés sur le compte Instagram du hockeyeur. Les commentaires déjà émis étaient toujours visibles jeudi matin.
L'un des utilisateurs a notamment écrit: «Le capitaine de l'équipe canadienne de hockey ne devrait pas plonger comme un joueur italien de soccer et ensuite offrir un effort pathétique comme ça sur un lancer de punition en prolongation».
Après le barrage de critiques, plusieurs utilisateurs ont mis en ligne des messages d'appui envers Comtois.
«Il ne mérite pas toute cette haine ou quoi que ce soit de négatif, a écrit l'un d'eux. C'est un joueur junior, nom de dieu! Il a fait tout ce qu'il pouvait pour représenter SON pays.»
La défaite du Canada l'a exclu de la ronde des médailles pour la première fois en 21 ans.

Maxime Comtois est un ailier gauche canadien de hockey sur glace junior qui joue actuellement pour les Voltigeurs de Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La Presse canadienne et Claude Plante

Pascal Bérubé