Janyse L. Pichette, directrice générale de la MRC de Maskinongé

MRC de Maskinongé: bilan positif pour 2018

La MRC de Maskinongé a dressé un bilan positif de l’année 2018.

Lors d’un point de presse, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, s’est dit fier de son équipe qui regroupe une trentaine d’employés. «Quand on prend le pouls des différents services de la MRC, on se rend compte à quel point elle se porte bien. Je suis très fier de cette équipe. Nous sommes choyés d’avoir des employés compétents et dévoués qui chaque jour mettent leur cœur à l’ouvrage afin de fournir des services de grande qualité aux municipalités et aux citoyens. Nous avons également des entreprises créatives, diversifiées et ambitieuses sur le territoire. Alors des projets, il y en a. On ne chôme pas», a-t-il déclaré. 

Parmi les faits saillants de 2018, le service d’aménagement et de développement du territoire a entrepris la révision du schéma d’aménagement, une opération qui va s’échelonner sur plusieurs années. Un autre projet important pour ce service est la délimitation des zones inondables et des cotes d’inondation sur son territoire. Cette démarche sera réalisée avec les services techniques de la MRC afin de répondre au Plan de sécurité civile exigé par le gouvernement. Une enveloppe budgétaire de 1,5 million $ a été consentie pour ce projet.

Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé



L’année 2018 a par ailleurs été marquée par le retour du rôle d’évaluation en ligne. En effet, 16 des 17 municipalités sont accessibles dès maintenant sur le portail de la MRC. 

Du côté du service technique, près de 5 millions $ ont et auront été investis en 2018-2019 dans différents projets du territoire. Parmi ceux-ci, on peut penser au projet de renforcement de la sécurité dans le parc industriel avec l’installation prochaine de lampadaires. De plus, étant donné que la gestion des cours d’eau incombe aux MRC, le travail effectué par un gestionnaire de cours d’eau à domicile est considéré comme très facilitant. La popularité de ce service fait en sorte que la MRC compte embaucher un stagiaire d’ici la fin de 2018 et un deuxième technicien se joindra à l’équipe en 2019 pour répondre à la demande. 

En ce qui concerne le service de développement économique du territoire, qui est né des cendres du défunt Centre local de développement, des investissements générés de plus de 10 millions $ ont été constatés en juin 2018. On parle de 160 emplois créés ou maintenus. Pour 2019, le projet attendu est celui du Hub agroalimentaire en collaboration avec Desjardins. 

Sur le plan du tourisme, 2018 a été marquée par la mise à jour des outils touristiques telle une carte imagée de la MRC de Maskinongé et la nouvelle image de la carte vélo. L’automne sera marqué par le retour de l’événement «Bon appétit Maski» qui en est à sa troisième édition. 

Une nouvelle entente de développement culturel triennal a aussi été signée en 2018, ce qui se traduit par le retour de l’événement HangArts les 22 et 23 septembre. Un premier forum culturel sera tenu cet automne afin de mobiliser le secteur culturel. 

Enfin, il est à noter que la MRC de Maskinongé peut compter sur un gestionnaire de la sécurité incendie qui a le mandat de gérer le schéma de couverture de risques en sécurité incendie. La toute dernière version sera d’ailleurs en vigueur dans les prochains jours et valide pour cinq ans.