Yvon Deshaies

Louiseville fournira 105 000 $ au CLD de Maskinongé

Le projet du Centre local de développement de la MRC de Maskinongé d'embaucher un directeur au développement industriel se fera en collaboration avec la Ville de Louiseville. Celle-ci mettra 105 000 $ dans la cagnotte afin d'aider à la prospection d'entreprises.
Basée sur une période de trois ans, la stratégie de prospection du CLD a l'objectif de développer le parc industriel régional afin d'attirer au moins une entreprise en 2014. Le CLD de Maskinongé consacre 179 000 $ à cette stratégie de prospection. Le reste du budget de 410 000 $ est comblé par des programmes gouvernementaux.
«Louiseville donne un coup de barre pour aider à l'engagement d'un directeur au développement industriel. Il faut travailler pour attirer du monde. Et la Ville va être partenaire quand il y aura des rencontres entre le CLD et des investisseurs potentiels. On fait plus que donner de l'argent. On va s'impliquer énormément», déclare Yvon Deshaies, visiblement satisfait de l'arrivée prochaine de cette ressource.
Les 17 Municipalités de la MRC de Maskinongé sont membres de la régie de cette infrastructure située à Louiseville. Comme l'explique Simon Allaire, Louiseville y trouvera son compte si des entreprises s'implantent dans le parc régional.
«On a voulu convaincre Louiseville, car elle représente 40 % des entreprises de cinq employés et plus de l'ensemble de la MRC de Maskinongé. La stratégie de prospection, c'est pour développer le parc industriel régional et 99 % des investissements vont se faire dans le parc. L'impact, c'est du monde qui vient s'installer à Louiseville, c'est du monde qui consomme à Louiseville. C'est un pas de géant qu'on a fait», commente le directeur général du CLD.
La proximité de l'autoroute 40, la desserte en service ferroviaire, la présence de la fibre optique et les coûts avantageux pour acquérir un terrain sont des facteurs qui jouent en faveur du parc régional, croit Simon Allaire. Mais on n'empêchera pas un entrepreneur de s'installer ailleurs dans la MRC si cela est son désir.
«On ne force personne à s'installer à Louiseville, souligne le directeur général du CLD. Mais par expérience, les entreprises n'ont pas de demandes exceptionnelles lorsque vient le temps de choisir un endroit: les gens veulent un terrain pour avoir une bâtisse avec une possibilité d'expansion. Ce qui prime est le parc industriel régional», raconte M. Allaire, qui salue la volonté exprimée par le conseil de Louiseville et qui sait que la Ville a des attentes.
En plus de repérer de nouveaux investisseurs, le prochain directeur au développement industriel soutiendra les entrepreneurs locaux afin de les aider à prendre de l'expansion. L'examen de nouveaux marchés et le développement de nouveaux produits sont des avenues qui peuvent conduire une compagnie à grandir et à avoir besoin de nouveaux employés. «La Ville et le CLD, on est partenaire et c'est ce qu'on voulait, insiste Robert Lalonde, le président du CLD. Louiseville a une force industrielle et on veut les aider. On est très satisfait de l'entente.»
Le directeur ou la directrice devrait entrer en fonction vers la mi-avril.
Campagne de promotion
Une campagne de promotion des entrepreneurs vient d'être lancée par le CLD de Maskinongé. Des affiches installées le long de l'autoroute 40 présentent des femmes et des hommes qui dirigent une entreprise prospère.
«C'est pour développer le sentiment d'appartenance, susciter de l'intérêt, explique Simon Allaire. On veut que ces gens deviennent des ambassadeurs. On va s'en servir dans notre stratégie de prospection: on veut mettre en lumière les success stories pour dire aux investisseurs que ça peut se faire dans Maskinongé.»