Yvon Deshaies

Le projet de boulodrome soumis au gouvernement

Louiseville — La Ville de Louiseville soumettra au gouvernement du Québec son projet de reconstruction d’un boulodrome dans l’espoir d’être subventionnée.

Le projet évalué à 1,8 million de dollars sera présenté au volet quatre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives. Ce programme possède un budget de 100 millions de dollars et couvre 50 % des coûts.

Le montant total de 1,8 million de dollars surprend, étant donné que la Ville a souvent mentionné que le coût était de 600 000 $ ou 700 000 $. Mais selon Yvon Deshaies, ce montant a été établi lorsque les ingénieurs et les architectes sont entrés dans le décor et ont préparé un projet clé en main.

«La bâtisse est de 100 pieds par 100 pieds, il y a 16 allées de pétanque, les toilettes, les accès pour les personnes à mobilité réduite. Le paysagement, l’asphalte, tout est mis dans le projet. Au départ, on pensait aller chercher entre 75 % et 80 % de subventions. Avec le programme qui vient de sortir, c’est 50 %. Mais vu que la date limite pour présenter le projet est le 23 février, on a décidé de déposer le projet qu’on a fait préparer parce qu’on n’aurait pas le temps de le recommencer», dit le maire de Louiseville.

Le premier magistrat sait que le projet devra être revu à la baisse, d’autant plus que la Ville a réservé 300 000 $. Cela équivaut à un projet totalisant 600 000 $ si on se fie aux normes de ce programme de subventions du gouvernement provincial.

«300 000 $, c’est le maximum qu’on met. Le projet actuel est très bien. Mais on pourra le dégraisser et on a le droit de faire ça. Le paysagement et l’asphaltage pourraient être retardés. On le finira sur trois ou quatre ans. On ne veut pas augmenter les taxes pour ça.»

Ce n’est pas d’hier que la Ville de Louiseville souhaite recevoir de l’aide financière pour ce projet. 

Le boulodrome a dû être fermé en septembre 2016, car il représentait un risque d’effondrement. Il a été démoli par la suite, laissant les quelque 300 membres du club de pétanque sans lieu permanent.

Lors d’une séance spéciale tenue lundi, le conseil a donné le mandat à son directeur des loisirs, David Cadieux, de soumettre son projet au gouvernement du Québec. Il vérifiera si un programme fédéral peut être utilisé, ce qui permettrait à Louiseville d’y aller moins fort dans la réduction du projet.

Advenant qu’une réponse positive soit acheminée à Louiseville, les travaux pourraient commencer à l’automne 2018. L’ouverture du boulodrome pourrait avoir lieu au début de 2019.